21 février 2019
Afin d'offrir une pédagogie différente aux élèves
Un volet alternatif devrait voir le jour à Sorel-Tracy
Par: Katy Desrosiers
Un volet alternatif devrait voir le jour sous peu, afin d'offrir une pédagogie différente à des élèves de Sorel-Tracy. 
Photothèque | Les 2 Rives ©

Un volet alternatif devrait voir le jour sous peu, afin d'offrir une pédagogie différente à des élèves de Sorel-Tracy. Photothèque | Les 2 Rives ©

Le comité fondateur du projet d’école alternative dans la région de Sorel-Tracy a approuvé l’option du volet alternatif proposé par la Commission scolaire de Sorel-Tracy. Ainsi, dès l’automne 2020, quelques élèves pourraient profiter d’une éducation scolaire différente du modèle actuel.

Julie Collette, membre fondatrice du comité pour le projet d’école alternative, mentionne que lors du conseil des commissaires du 19 février, le comité a donné son accord afin d’aller de l’avant avec la création d’un volet alternatif puisqu’il s’agit de la façon la plus rapide d’offrir une pédagogie différente dans la région. Le projet d’école demeure malgré tout parmi les plans du comité.

« Certaines personnes étaient déçues que le comité accepte d’aller de l’avant avec le volet alternatif. Cependant, le projet d’école n’a pas été abandonné et une fois que le volet alternatif sera instauré, si un nombre élevé d’inscriptions est reçu, il pourra servir d’effet de levier pour le projet d’école », explique Mme Collette.

Un des principaux défis est de trouver un local. Mme Collette affirme qu’il y a un enjeu financier et d’espace au niveau de la CS. « Avec l’annonce des maternelles quatre ans et les élèves qui sont encore dans des roulottes, c’est déjà compliqué trouver de l’espace. Ce sera donc difficile de trouver aussi un espace supplémentaire pour nous », affirme-t-elle.

Une des options est d’y aller pour un local loué. « La Commission scolaire veut que ce soit à coût zéro. On essaie donc de trouver l’option la moins chère possible. Par la suite on pourra impliquer différents acteurs économiques de la région, comme le maire (Serge Péloquin), qui a déjà donné son appui au projet », explique Julie Collette.

Certaines municipalités prêtent ou louent un local pour des volets alternatifs. Le local pourrait se situer à l’extérieur de Sorel-Tracy et les environs. Cependant, comme le transport n’est pas sous la responsabilité de la Commission scolaire, il demeure à la discrétion des parents.

Une des prochaines étapes sera aussi de rencontrer le député Jean-Bernard Émond et de faire un montage financier avec des entreprises et partenaires privés intéressés à s’impliquer dans le projet. Elle espère que d’ici le printemps, plusieurs options seront sur la table.

Inscriptions

Pour inscrire leurs enfants dans un volet alternatif, les parents doivent obligatoirement assister à une séance d’information préalable. Comme le projet est public, les élèves seront sélectionnés au hasard. Il restera également à voir comment les classes seront organisées, en fonction de l’âge et du niveau des élèves.

Appelée à commenter, la Commission scolaire de Sorel-Tracy n’avait toujours pas retourné notre appel, jeudi matin.

image