15 mai 2019
Neuvième saison dans la Ligue de baseball senior de la Vallée-des-Forts
Un vent de renouveau souffle chez les Marlins de Sorel-Tracy
Par: Raphaëlle Ritchot

Alexandre Picard est un des vétérans des Marlins, lui qui a notamment eu la meilleure moyenne au bâton de l'équipe en 2017. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Nouveaux uniformes, arrivée de plusieurs nouveaux joueurs… Le changement est de mise, mais l’objectif reste toujours le même chez les Marlins de Sorel-Tracy, qui en sont à leur neuvième saison dans la Ligue de baseball senior de la Vallée-des-Forts.

Avec la dissolution des Survenants de Sorel-Tracy, l’équipe junior BB de la région, en raison d’un manque de joueurs réguliers, les Marlins ont pu récupérer quatre joueurs de cette formation, soit Éric Millette, Dave Raymond-Thériault, Maxime Guay et Alex Parent. Outre le fait qu’ils peuvent tous aider au monticule, ils ajoutent un élément qui manquait aux Marlins dans les dernières années, soit la vitesse.

« C’est comme si on venait d’avoir quatre premiers choix au repêchage, illustre le joueur-entraîneur Francis Simard. On a greffé les jeunes leaders des Survenants à notre noyau de vétérans et on pense que ce ne sera que positif. »

Francis Simard n’hésite pas à appeler son équipe les Marlins 2.0. « En changeant d’uniforme, en ajoutant ces joueurs, en misant sur la rapidité et en s’améliorant défensivement et au monticule, on change quelque peu notre identité. Le changement d’habits, ce n’est pas juste esthétique, c’est pour repartir à neuf. On a encore un des meilleurs lanceurs de la ligue avec nous, soit Nicolas Roch, en plus de vétérans qui reviennent fin prêts pour la saison. Le défi sera d’être constant au bâton et les vétérans devront connaître de bonnes saisons pour pallier la perte de certains joueurs offensifs. »

Même objectif

Malgré tous ces changements, l’objectif reste le même : accéder à la finale. Lors des deux dernières saisons, les Marlins se sont inclinés au cinquième et ultime match de leur demi-finale. En 2017 contre les Indians de Granby et en 2018 contre les Giants de Belœil. Chaque fois, leurs adversaires ont gagné la finale qui suivait.

« On est passé à une prise ou à un coup sûr d’aller en finale lors des deux dernières années. Parfois, le sport, c’est comme ça, on n’a pas joué de chance. Cette année, avec tout le renouveau de l’équipe, on veut aller à l’autre étape. Une fois en finale, tout peut arriver », conclut le joueur-entraîneur.

Les Marlins disputeront leur match d’ouverture le jeudi 16 mai, à 20 h, au stade René St-Germain contre les Braves d’Acton Vale, une équipe d’expansion.

Pour l’horaire de toutes les parties : www.lbsvf.ca

image