6 avril 2018
Un travailleur d’ici participe à une victoire syndicale au Madagascar
Par: Sarah-Eve Charland

L'adjoint au directeur québécois du syndicat des Métallos, Dominic Lemieux (Photo : Gracieuseté)

Le Contrecœurois et syndicaliste Dominic Lemieux a aidé des travailleurs au Madagascar à obtenir de meilleures conditions de travail dans une mine de Rio Tinto Fer et Titane.

M. Lemieux est l’adjoint au directeur québécois des Métallos. Même s’il ne s’est pas rendu au Madagascar, il a conseillé ses collègues à distance.

Près de 480 travailleurs à Fort Dauphin se trouvaient en grève parce que l’employeur ne respectait pas la convention collective. Rio Tinto Fer et Titane avait refusé d’accorder l’augmentation salariale en fonction de l’indexation du coût de la vie parce que l’inflation atteignait 8,2%.

« La compagnie avait violé une clause. Les gens nous ont appelés. On les a conseillés. On a aussi fait des représentations à un haut niveau dans la compagnie. Le regroupement international des syndicats, Industrial Workers of the World, nous a également aidés », mentionne M. Lemieux.

En moins de deux jours, une entente a été conclue entre les syndiqués et l’employeur.

En 2012, Dominic Lemieux avait aussi participé au conflit de travail à l’usine d’Alma où de nombreux travailleurs s’étaient retrouvés en lock-out. Le syndicat des Métallos avait entamé une tournée un peu partout dans le monde.

Le syndicat des Métallos représente notamment les 200 travailleurs à l’usine des poudres chez Rio Tinto Fer et Titane de Sorel-Tracy.

image