26 août 2020
Rapport du maire sur l’exercice financier 2019
Un surplus financier de 1,4 M$ à Sorel-Tracy
Par: Sébastien Lacroix
Le maire de Sorel-Tracy a présenté les faits saillants des états financiers 2019 au début de la séance du conseil municipal, le 17 août. 
Photo YouTube – Ville de Sorel-Tracy

Le maire de Sorel-Tracy a présenté les faits saillants des états financiers 2019 au début de la séance du conseil municipal, le 17 août. Photo YouTube – Ville de Sorel-Tracy

Sorel-Tracy a terminé sa dernière année financière avec un surplus de 1,4 M$ et sa dette a baissé de 3 M$ pour s’établir à 58,6 M$. C’est ce qui ressort des états financiers 2019 qui ont été confirmés par le rapport de vérification externe dont le maire Serge Péloquin a présenté les faits saillants lors de la dernière séance du conseil municipal.

Publicité
Activer le son

Les revenus excédentaires de la Ville de Sorel-Tracy, pour 2019, proviennent en grande partie des droits de mutation, communément appelés la « taxe de bienvenue », qui a permis d’aller chercher 900 000 $. Ceux-ci ont été générés par le grand niveau de transactions immobilières, alors que la région de Sorel-Tracy se trouve actuellement dans un marché de vendeurs.

La vigueur de la construction a également permis de générer des revenus supplémentaires puisque ce sont 600 000 $ en revenus de taxes qui ont pu être dégagés par la hausse de la richesse foncière.

Les subventions gouvernementales, les services rendus et les revenus d’intérêts ont également produit des revenus additionnels d’environ 900 000 $.

Plusieurs investissements

En 2019, Sorel-Tracy a tout de même réalisé des investissements 12,8 M$, dont 8,3 M$ pour les infrastructures urbaines sur une vingtaine de rues pour les réseaux d’aqueduc, d’égout et de voirie, les pistes cyclables et la réfection majeure de trottoirs et de chaussées.

Il y a également eu des améliorations dans les bâtiments et les parcs pour 1,9 M$. La réfection de la toiture de la piscine Laurier R.-Ménard, la réfection de la rampe d’accès au Centre Sacré-Cœur, la mise à niveau de la tuyauterie du Colisée Cardin, l’aménagement de la salle ArcelorMittal au Marché des arts Desjardins, l’ajout de systèmes d’alarme incendie à la Salle Jani-Ber et la mise aux normes du bâtiment et de l’éclairage du Curling Aurèle-Racine ont aussi fait partie des travaux.

Des améliorations ont également été apportées dans une dizaine de parcs. Il y a eu la construction d’une patinoire multifonctionnelle permanente au parc Bibeau, l’installation de quais d’accommodement au quai Catherine-Legardeur et l’achat de mobilier à la piscine Robidoux.

Le maintien de la flotte de véhicules de la Ville a aussi nécessité un investissement de plus de 1 M$ en 2019.

Un meilleur contrôle de la dette

La dette de la Ville de Sorel-Tracy est également un enjeu qui est surveillé de près depuis plusieurs années. Le conseil s’est d’ailleurs doté d’une politique de saine gestion pour s’assurer de contrôler son endettement.

En 2019, la dette non consolidée est passée de 61,6 M$ à 58,6 M$. Il s’agit d’une baisse de 3 M$ qui sera encore plus importante puisque 10 % de la dette est à la charge du gouvernement provincial en vertu de subventions pour certains travaux.

En se comparant avec 16 autres cités régionales, ou des villes-centres, Sorel-Tracy se retrouve en milieu de peloton pour le pourcentage de l’endettement en fonction de ses revenus avec un taux de 88 % en 2019. La Ville est toutefois dans les cinq meilleures en ce qui concerne l’endettement net à long terme par logement qui se situe à 3020 $ par porte à Sorel-Tracy.

« Quand on se compare, on constate que notre situation financière en ce qui concerne l’endettement est inférieure à différentes villes que l’on cite souvent comme de bons exemples », conclut-il.

image