8 octobre 2015
Un souper sous le signe de la sensibilisation et de l’amusement
Par: Julie Lambert
La directrice Julie Trudeau, le porte-parole et maire de Sorel-Tracy Serge Péloquin, le président Jean Cournoyer et le président du conseil d’administration, Jean Dumas | Photo: TC Média - Julie Lambert

La directrice Julie Trudeau, le porte-parole et maire de Sorel-Tracy Serge Péloquin, le président Jean Cournoyer et le président du conseil d’administration, Jean Dumas | Photo: TC Média - Julie Lambert

L’Association de la déficience intellectuelle région de Sorel-Tracy (A.D.I.R.S) connaît une hausse constante de sa clientèle qui s’étendra prochainement aux personnes présentant un trouble du spectre de l’autisme. L’organisme présentera la 35e édition de son souper-bénéfice, le 24 octobre à la salle Jani-Ber, afin d’amasser des fonds pour s’assurer de maintenir ses services.

Publicité
Activer le son

Mis sur pied en 1979 par un groupe de parents, l’organisme a pour objectif de sensibiliser, de promouvoir les droits et les intérêts des personnes ayant une déficience intellectuelle ainsi que de soutenir leur famille.

Sa directrice générale, Julie Trudeau, souligne que sa clientèle s’élargira dans les prochains mois puisque l’A.D.I.R.S souhaite offrir également des services aux personnes présentant un trouble du spectre de l’autisme.

« Nous avons 273 membres, dont environ 130 personnes déficientes intellectuelles. Nous offrons des activités six jours par semaine de juin à septembre. Pour nos membres, c’est l’occasion de briser leur isolement. Pour les parents, nos services permettent d’échanger entre eux et d’avoir du répit », explique-t-elle.

Selon le maire de Sorel-Tracy et porte-parole de l’événement, Serge Péloquin, c’est tout un exploit d’offrir autant de services comprenant un camp de jour lors de la saison estivale ainsi que des activités sociales et culturelles pour sa clientèle avec un aussi petit budget.

L’activité est la seule campagne de financement de l’organisme au cours de l’année, mentionne-t-il. Il y aura pendant la soirée, qui débutera à 17h30, de nombreuses surprises.

« Je suis tombé en amour avec la cause il y a plusieurs années, confie M. Péloquin. Ces gens-là sont souvent exclus de la société et l’organisme leur permet d’avoir des activités qui s’adressent à eux. L’argent va directement dans son budget afin d’offrir de meilleurs services. »

Il promet une très belle soirée sous le signe de la sensibilisation, mais également de la surprise, sans vouloir en dévoiler davantage. « La soirée est l’occasion de faire connaître davantage la mission de l’organisme et de voir à quel point il rend meilleure la vie de ces personnes et leur famille. Elles seront sur leur 31 et seront fières de se voir sur les diaporamas montrant les activités qui ont eu lieu durant l’année », décrit M. Péloquin.

Le président d’honneur de cette 35e édition est l’homme d’affaires Jean Cournoyer. Il a avoué candidement, lors de la conférence de presse, qu’avant que le maire lui téléphone pour accepter ce rôle, il ne connaissait pas l’A.D.I.R.S.

« J’ai été vraiment impressionné par tout le travail accompli par cette petite équipe, surtout avec un aussi petit budget. Je suis content de m’impliquer. Je veux faire mon possible pour les aider et je vais en parler aux gens autour de moi. La mission de l’organisme mérite d’être connue », affirme-t-il.

Le coût des billets est de 25$ pour les personnes déficientes intellectuelles et de 35$ pour le reste des convives. Pour de l’information ou des billets, les gens peuvent se rendre au local de l’organisme, situé au 189 rue Prince, local 210.

image