2 février 2018
Un Sorelois s’offre un championnat du monde en course ovale de motoneige
Par: Jean-Philippe Morin

Danick Lambert affichait un large sourire après sa victoire au championnat du monde de course ovale de motoneige, au Wisconsin. (Photo : gracieuseté)

Quatre ans après avoir raflé le titre de champion du monde en course ovale de motoneige chez les juniors, le Sorelois Danick Lambert a récidivé cette année, mais cette fois dans la catégorie semi-pro champ. Son séjour d’un mois aux États-Unis a été parsemé de succès.

Publicité
Activer le son

Du 26 décembre au 22 janvier, Danick Lambert s’est offert un voyage aux États-Unis de quatre fins de semaine afin de courser au maximum avec sa motoneige. De retour au Québec depuis peu, le jeune homme de 19 ans est revenu non seulement avec un titre de champion du monde, mais aussi avec plusieurs podiums.

« Le calibre est beaucoup plus fort aux États-Unis, explique Danick Lambert. En allant là-bas, je voulais amorcer ma saison de belle façon et me comparer aux meilleurs. Je voulais montrer que je suis capable de gagner ailleurs qu’au Canada. »

Une course magique

Les 12-13-14 janvier et les 19-20-21 janvier, Danick Lambert s’est illustré à Eagle River, au Wisconsin, lieu mythique pour les courses ovales de motoneige. Les championnats du monde avaient lieu à cet endroit et il n’a pas raté sa chance.

Lors du premier week-end, le pilote a terminé deuxième en F500 pro et troisième en combo. La fin de semaine suivante, il a coursé avec son équipe, Weatherill Racing. C’est à ce moment qu’il a récolté la victoire en semi-pro champ. Il s’agit d’un bel exploit pour lui étant donné que c’était sa première course dans de telles conditions.

Toutefois, il est encore plus fier d’avoir pu participer à la course du soir, le sweet sixteen, dans la plus grosse classe de la compétition, le pro champ.

« J’ai terminé 13e sur 22 pour ma première fois à vie sur une piste avec les meilleurs au monde. Je n’ai pas réussi à atteindre la finale puisque seulement les 10 premiers y allaient, mais j’ai pu participé à la course du soir avec mes idoles de jeunesse. J’ai été présenté devant la foule, c’était magique comme soirée », relate-t-il.

D’autres bons résultats

À Ironwood, au Michigan, Danick Lambert a terminé deuxième en F500 Sport et troisième en F500 Pro. Puis à Tomahawk au Wisconsin lors du premier week-end d’activités, il a terminé deuxième en F500 Sport à sa toute première course de la saison, alors que sa motoneige était à peine assemblée. La course du samedi a toutefois été annulée en raison des mauvaises conditions météorologiques.

C’est donc dire qu’en quatre fins de semaine, son pire résultat a été une troisième place. Un bris mécanique l’a toutefois forcé à abandonner à sa dernière course de son voyage, en F500 Sport, à Eagle River.

« J’ai carrément dépassé mes objectifs, avoue-t-il. Je n’aurais jamais pensé avoir de si bons résultats. En plus, j’ai gagné en semi-pro champ, ce qui surpasse totalement tout ce que j’imaginais! »

Son objectif à court terme est de parvenir à se classer dès l’an prochain pour la finale en pro champ à Eagle River, soit parmi les 10 premiers. Un de ses autres objectifs est de gagner la prestigieuse course de Valcourt, les 9, 10 et 11 février. Il y participera dans deux catégories : semi-pro champ et F500 Pro.

« C’est toujours mon objectif de gagner, surtout que je serai devant famille et amis, chez nous au Québec. La course de motoneige est en déclin au Québec, il y a de moins en moins d’événements, mais Valcourt reste le plus gros et le plus prestigieux. Je vais tout donner », conclut le pilote sorelois.

image