14 avril 2021
Un Sorelois courra 66 km pour honorer le grand Derek Aucoin
Par: Jean-Philippe Morin

Dominic Lavallée a déjà couru 58 km en juin 2019, alors ce n’est pas un parcours de 66 km qui va l’arrêter le 6 juin prochain. Photo gracieuseté

Afin de rendre hommage à quelqu’un « plus grand que nature, autant physiquement que comme personne », le Sorelois Dominic Lavallée s’est donné un défi tout aussi grand : celui de courir 66 km, entre Contrecœur et l’esplanade du Stade olympique, le 6 juin prochain.

Publicité
Activer le son

Pourquoi le 6 juin (sixième jour du sixième mois)? Pourquoi 66 kilomètres? Simplement parce que le gentil géant Derek Aucoin, décédé le 26 décembre dernier, portait ce numéro lorsqu’il a lancé pour les Expos de Montréal dans les ligues majeures de baseball (MLB) en 1996.

« Je ne le connais pas personnellement, mais je l’ai croisé à quelques occasions lors d’événements. Peu importe à qui tu parles, tout le monde va te dire la même chose de lui : il était tellement généreux, il donnait de son temps à tout le monde », souligne Dominic Lavallée.

Le but de cette démarche est d’amasser des fonds pour la recherche en neuro-oncologie par le biais de l’Institut du cancer de Montréal. Derek Aucoin, qui était aussi animateur au 98,5 FM jusqu’à la toute fin, est décédé d’un cancer du cerveau à l’âge de 50 ans seulement.

« J’ai eu le privilège de lui parler par visioconférence lorsqu’il a reçu la médaille de l’Assemblée nationale le 15 décembre. C’était 11 jours avant sa mort. Ses pensées étaient toujours là, mais on voyait qu’il était plus faible et avait plus de difficulté à communiquer », explique-t-il.

Pas un marathonien

Dominic Lavallée n’est pourtant pas un marathonien. Celui est directeur des ventes pour les concessionnaires Ford et Mitsubishi à Sorel-Tracy se considère comme un sportif, mais pas un athlète de haut niveau.

« J’ai déjà fait un marathon et quelques demi-marathons, mais 66 km… Ça va être souffrant pendant quelques heures, mais ce n’est rien comparativement à la souffrance subie par Derek pendant plusieurs mois », nuance-t-il.

Pourtant, le Sorelois a déjà réalisé une longue distance à la course pour une bonne cause. C’était le 30 juin 2019. Il a couru un ultramarathon de 58 km de son domicile à Sorel-Tracy jusqu’à Saint-Simon pour amasser des fonds pour le petit Lennox, atteint de paralysie cérébrale. Ce dernier est le fils d’un de ses meilleurs amis et la collecte de fonds avait permis d’amasser près de 7400 $ pour la cause.

Depuis janvier, il s’entraîne et augmente graduellement ses distances. En deux semaines, il a réalisé 21 km de course à deux reprises et 25 km une autre fois, mais il s’est blessé et récupère présentement. Il envisage courir 30 km sous peu. Lorsqu’on lui demande s’il a assez de temps pour s’entraîner d’ici le 6 juin, Dominic Lavallée est catégorique.

« Non!, ricane-t-il. Je me dis que cette journée-là, je verrai le parcours en repères, pas en 66 km. Quand j’ai couru entre Sorel-Tracy et Saint-Simon, je faisais souvent ce trajet en auto, alors je savais où j’étais rendu et où je devais me rendre à la course. Je vais faire la même chose entre Contrecœur et Montréal puisque je longe la route 132, sur le bord de l’eau. C’est un magnifique paysage et je connais bien la route, donc je me ferai des repères », conclut l’homme de 36 ans.

Jusqu’à maintenant, Dominic Lavallée a réussi à amasser plus de 8300 $ au Québec et plus de 2000 $ ailleurs dans le monde, dont aux États-Unis. Pour effectuer un don : www.66km.ca.

image