22 mars 2017
Un sexagénaire purgera un an de détention pour des contacts sexuels
Par: Sarah-Eve Charland

Un homme de 62 ans, Michel Lataille, purgera une peine de 12 mois de prison pour des contacts sexuels sur un enfant de moins de 16 ans.

Les avocats de la Couronne, Simon Murray et de la défense, Réal Quintal, ont suggéré conjointement cette peine le 22 mars au juge Denys Noël au palais de justice de Sorel-Tracy. Ce dernier a entériné cette sentence qui correspond au minimum prévu par la loi pour ce type d’infraction.

« Il s’agit d’une peine sévère pour un homme de 62 ans qui n’a pas d’antécédent judiciaire et qui a suivi un long processus thérapeutique. De plus, vous avez plaidé coupable, évitant ainsi à la victime de témoigner devant la Cour », a dit le juge en s’adressant à l’accusé.

Le Sorelois a plaidé coupable d’avoir touché directement ou indirectement, avec une partie de son corps ou avec un objet, une partie du corps d’un enfant âgé de moins de 16 ans entre le 21 et le 22 mars 2013.

Le sexagénaire avait été arrêté en septembre 2014 à la suite d’une dénonciation.

image