29 mars 2017
Un sexagénaire plaide coupable à des accusations à caractère sexuel
Par: Deux Rives
Denis Thibault, lors de sa comparution du 29 mars 2017, dans un corridor du palais de justice de Sorel-Tracy. | TC Média – Jonathan Tremblay

Denis Thibault, lors de sa comparution du 29 mars 2017, dans un corridor du palais de justice de Sorel-Tracy. | TC Média – Jonathan Tremblay

Un résident de Sorel-Tracy, âgé de 61 ans, a plaidé coupable à trois des quatre chefs d’accusation qui pesaient contre lui le 29 mars, en matinée, au palais de justice de Sorel-Tracy.

Denis Thibault a reconnu, devant la juge Louise Leduc, les faits auxquels il avait préalablement accepté de plaider coupable. Il faisait face à des chefs d’accusation d’attouchements et d’agressions sexuels, d’avoir rendu du matériel sexuellement explicite et de voies de fait, le tout sur des enfants âgés de moins de 16 ans. Ces crimes ont eu lieu sur une période d’environ trois mois, durant l’été 2014.

En raison du plaidoyer de culpabilité, M. Thibault a obtenu un arrêt conditionnel sur un chef d’accusation d’agression sexuelle.

Bonbons à l’école

M. Thibault a reconnu s’être rendu au service de garde de l’école fréquentée par la victime afin de lui remettre des bonbons. L’accès à l’enfant lui avait été refusé.

Lors d’un interrogatoire, l’homme a mentionné qu’il avait posé ce geste car il s’ennuyait de la victime. Le père de celle-ci avait coupé les liens avec Denis Thibault. L’accusé avait aussi avoué au policier avoir une attirance sexuelle envers les petites filles.

M. Thibault a reconnu avoir touché à de multiples reprises aux organes génitaux d’une des victimes. Il possédait des DVD et des clés USB contenant du matériel pornographique et les mettait à la disposition de la victime. L’homme a aussi demandé à l’enfant de garder le secret, chose qu’elle n’a pas faite.

Denis Thibault demeure en liberté. Les représentations sur sentence auront lieu le 1er septembre.

image