16 août 2016
Un rendez-vous où apprivoiser les voitures électriques
Par: Louise Grégoire-Racicot
Le président d’honneur de la journée, Sylvain Juteau, est un mordu des voitures électriques. | Photo : TC Média – Pascal Cournoyer

Le président d’honneur de la journée, Sylvain Juteau, est un mordu des voitures électriques. | Photo : TC Média – Pascal Cournoyer

S’initier à l’électrification des transports, découvrir des voitures électriques comme la Tesla Model X, leur fonctionnement, voire même les conduire; c’est ce qu’offrent les organisateurs de Roulez vert Sorel-Tracy, le samedi 27 août aux Promenades de Sorel, entre 10 et 17 h.

L’événement, une initiative de la Chambre de commerce et d’industrie de Sorel-Tracy et de l’artiste Jocelyn Parenteau, comportera aussi des conférences d’experts sur l’électrification des transports et le développement durable.

« Nous voulons informer et sensibiliser la population à l’environnement par l’électrification des transports. Rendre accessible, faire circuler et vulgariser l’information sur ces transports pour provoquer des changements de comportement chez les consommateurs de la région », a dit son président Jean-Christian Clément.

La journée se déroulera sous la présidence d’honneur de Sylvain Juteau, fondateur de Roulezelectrique.com, un blogue québécois qui reçoit 3000 visiteurs par jour.

M. Juteau réunira aussi une vingtaine de bénévoles, tous propriétaires de voitures électriques qui expliqueront aux visiteurs les caractéristiques de leur voiture et les feront essayer.

Présent au point de presse, M. Juteau, lui-même propriétaire d’une Tesla Model X gagnée dans un tirage , est loquace quand il s’agit de détruire les mythes entourant ces voitures.

« Ce ne sont pas les voitures du futur, celles d’aujourd’hui », entame-t-il. « Il y a quatre ans que j’ai dit adieu à mon pompiste et aux changements d’huile. Je ne le regrette pas et je ne crains plus les ennuis de moteur puisque l’auto n’en a pas. »

Selon lui, si les gens n’achètent pas encore une voiture électrique, « c’est qu’ils en ont peur, ne comprennent pas son fonctionnement, ses avantages. Elles coûtent cher, disent-ils, partent mal l’hiver, leurs batteries ne durent que deux ans. Ce sont des faussetés. »

Ce pourquoi l’événement est important, insiste-t-il. « Il faut venir parler non pas à des vendeurs, mais des citoyens comme vous qui ont ces voitures. Il vous diront ce qu’il en est et en coûte. » Malheureusement, déplore-t-il, il n’y a pas encore de véhicules électriques d’occasion sur le marché. Celui qui en veut une doit en acheter une neuve.

Avec les rabais des gouvernements et l’économie d’essence et d’entretien, son prix d’achat équivaut à acheter une voiture traditionnelle de même taille, rajoute-t-il, racontant avoir fait trois fois le voyage en Floride sans problème, sans perte de temps avec sa Tesla.

Quant au maire Serge Péloquin, qui roule aussi en voiture électrique depuis trois ans, il a rappellé que la Ville compte déjà des véhicules électriques ainsi qu’une douzaine de bornes électriques – hôtel de ville, Colisée Cardin, Cégep, restaurant Saint-Hubert, Hôtel de la rive notamment.

« On est vraiment entré dans l’ère où trouver des alternatives pour diminuer notre empreinte écologique », constate-t-il.

Il a enfin rappelé les valeurs ajoutées qu’offrent ces véhicules: gratuité des traversiers, utilisation de la voie réservée au transport en commun sur les ponts et place réservée de stationnement dans plusieurs endroits, près de la porte.

Des conférenciers

Des conférenciers partageront leur vision des choses : Christian Patenaude, directeur général de l’Institut en génie de l’énergie électrique; Bernard Cloutier, directeur de développement des affaires en électrification des transports chez Hydro-Québec, Daniel Breton consultant en électrification et Frédéric Tremblay, directeur général de Parc éolien Pierre-De Saurel.

Des artistes

Quant aux artistes Mélanie Therrien, Annick de Repentigny, Michel Jacques, Nathan Marcotte, Katherine Hamelin et Jocelyn Parenteau, ils présenteront des œuvres alors que des jeunes visiteurs pourront créer la leur en utilisant une voiture téléguidée dotée d’un pinceau éponge.

image