25 août 2015
Un projet touristique régional créé par des professionnels en design
Par: Julie Lambert
La route des épouvantails aura un second souffle grâce à la tenue d’un concours de conception d’épouvantails géants. | Photo: Gracieuseté

La route des épouvantails aura un second souffle grâce à la tenue d’un concours de conception d’épouvantails géants. | Photo: Gracieuseté

C’est à l’aide du concours Les sept épouvantails que la MRC de Pierre-De Saurel relancera son projet de route des épouvantails, tombé à l’eau en mai dernier en raison de la grève étudiante à l’UQÀM. Les designers du Québec sont maintenant sollicités afin de donner un second souffle à cette activité touristique.

Accompagnés de leur professeur de l’UQÀM et animateur à l’émission télévisée « Visite libre » Philippe Lupien, les étudiants devaient soumettre des croquis d’épouvantails faits d’une structure d’acier d’une dizaine de pieds de haut.

« On attendait que la grève se termine, mais la session a pris fin prématurément et les étudiants sont partis en vacances. Nous avons dû trouver une autre solution. M. Lupien nous a mis en lien avec le Kollectif, une revue spécialisée en architecture et en design, et nous avons travaillé notre idée de lancer un concours », explique Mme Cloutier.

Le concours québécois de design rural Les sept épouvantails a pour objectif de bonifier l’expérience du géorallye, « la Virée champêtre » ainsi que l’image de marque de la région.

Les participants devront proposer un concept de sept épouvantails qui se trouveront dans les municipalités de Massueville, Saint-Aimé, Saint-David, Saint-Gérard-Majella, Saint-Robert, Sainte-Victoire-de-Sorel et Yamaska.

La candidature d’une équipe multidisciplinaire est encouragée. Pour être admissible, le concepteur principal devra œuvrer dans les domaines de l’aménagement et du design. Le concepteur principal doit également travailler dans un cabinet situé au Québec.

Les participants courent la chance de remporter un prix de 1000$ en plus de voir leurs créations être réalisées dès le printemps 2016. Le jury sera composé des professeurs en architecture Pierre Thibault et Philippe Lupien, du spécialiste en paysage rural Gérald Domon, des représentants de la MRC Pierre-De Saurel Marc Mineau et Diane De Tonnancourt ainsi que du chroniqueur en design urbain et en architecture, Marc-André Carignan.

Un second souffle

Il y a longtemps que la MRC souhaitait donner un second souffle à cet attrait touristique qui dépendait entièrement des bénévoles des municipalités rurales, souligne Mme Cloutier.

« On voulait les aider à relancer le projet. C’était plus difficile depuis quelques années. On a proposé de l’inclure à notre géorallye pour lui donnant un second souffle. On espère en 2016 continuer à le développer en trouvant des moyens pour que les gens continuent d’ajouter des petits épouvantails pour s’ajouter à nos gros », souhaite-t-elle.

Le budget de réalisation de ce projet s’éleve à 37 000$. Les fonds proviennent du ministère de la Culture, de l’Office du tourisme de Sorel-Tracy, de la MRC de Pierre-De Saurel et des municipalités qui accueilleront les épouvantails.

Pour de l’information sur le concours ou s’inscrire, les gens peuvent se rendre sur le site de la MRC de Pierre-De Saurel sous l’onglet culture et patrimoine. Ils devront par la suite envoyer leur formulaire d’inscription par courriel à Mme Cloutier au ccloutier@pierredesaurel.com.

image