22 juin 2015
Un projet résidentiel et un parc sur le terrain de la Grange du Survenant?
Par: Julie Lambert
Le conseil municipal de Sainte-Anne-de-Sorel aimerait réaménager le terrain situé entre le Théâtre du Chenal-du-Moine et la mairie afin de rendre disponible des terrains résidentiels, mais aussi créer un espace récréatif pour les citoyens. | Photo : TC Média –Julie Lambert

Le conseil municipal de Sainte-Anne-de-Sorel aimerait réaménager le terrain situé entre le Théâtre du Chenal-du-Moine et la mairie afin de rendre disponible des terrains résidentiels, mais aussi créer un espace récréatif pour les citoyens. | Photo : TC Média –Julie Lambert

Le conseil municipal de Sainte-Anne-de-Sorel planche actuellement sur un projet de réaménagement du secteur comprenant l’hôtel de ville et le terrain de l’ancienne Grange du Survenant afin d’y faire un parc, mais aussi créer quelques terrains résidentiels.

Un projet de règlement a été déposé lors de la dernière séance publique du conseil, le 1er juin, pour que des modifications soient effectuées au zonage actuel.

Plusieurs usages pourront y être permis, explique le directeur général de la municipalité, Maxime Dauplaise. Ce règlement changerait la zone rattachée à l’hôtel de ville et à la Grange pour permettre un usage récréatif.

De plus, ce règlement offrira une zone résidentielle de la rue Lachapelle et en bordure du Chemin du Chenal-du-Moine pour la construction de quelques résidences.

Par contre, il n’y a rien de définitif pour le moment puisque le projet de règlement doit être accepté par les citoyens lors d’une assemblée publique de consultation qui aura lieu le 29 juin, à 19h, à la salle du conseil.

« La Ville prépare le projet dans l’éventualité de faire des demandes d’aides financières dans le futur. Ce projet n’a rien à voir avec celui qu’avait l’ancien conseil qui comprenait des bâtiments de quatre étages », mentionne M. Dauplaise.

Projet à long terme

Le maire Michel Péloquin songe depuis longtemps à donner à ce terrain une vocation de parc. Cette décision servira à mettre en place graduellement ce projet, pense le maire, qui rêve d’y d’aménager le long du fleuve un grand espace vert comprenant des sentiers pédestres, des stationnements additionnels pour les plaisanciers, des jeux et des aires de loisirs.

Même si la municipalité dispose d’un croquis donnant une idée de l’aménagement et des coûts, ce projet ne se fera pas à court terme, souligne M. Péloquin.

« Nous croyons qu’il faut savoir exactement ce que nous voulons y faire, ce qu’il en coûterait, même préparer le règlement d’emprunt nécessaire pour le financer. Ainsi dès qu’un gouvernement annoncera un programme de subvention s’appliquant à ce genre de développement, nous serons aussitôt prêts à déposer notre projet et prendre les autres de vitesse. »

Rappelons que la municipalité est propriétaire de ce terrain depuis 2013. L’ancien conseil municipal l’avait acquis au coût de 799 754$ et avait démoli la Grange du Survenant.

Les élus avaient pris cette décision dans le but d’ériger 62 logements sur le terrain du Théâtre du Chenal-du-Moine et sur ceux adjacents. Plus de 70 résidents avaient signé le registre pour dire non à ce nouveau règlement. Devant cette opposition, le conseil avait annulé le projet de modification de zonage.

Avec la collaboration de Louise Grégoire-Racicot.

image