29 janvier 2020
Un projet d’aréna sur la table dans le secteur Tracy
Par: Sébastien Lacroix
La fermeture de l’aréna de Saint-Robert a créé un vide dans la disponibilité des heures de glace. 
Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

La fermeture de l’aréna de Saint-Robert a créé un vide dans la disponibilité des heures de glace. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Un projet qui est dans l’air depuis de nombreuses années pourrait bientôt se réaliser, soit la venue d’un nouvel aréna dans le secteur de Tracy. Le tout se ferait possiblement sur un terrain vacant de la place des Loisirs.

Publicité
Activer le son

Des gens d’affaires de la région planchent en effet sur un projet de construction d’un aréna privé. Des analyses et des études doivent être présentées à la Ville de Sorel-Tracy. Pour le moment, le site demeure encore à déterminer.

Lors de la rencontre d’information sur le futur complexe sportif et récréatif, le maire Serge Péloquin a indiqué que si les promoteurs souhaitent l’implanter dans le pôle sportif, des démarches pourraient être entreprises pour l’acquisition d’un terrain. L’endroit visé est situé à l’arrière du McDonald’s et de la SAQ où un promoteur voulait développer un complexe résidentiel qui n’a toujours pas abouti.

« On s’est engagé à collaborer avec eux [les gens d’affaires], mais pas financièrement, indique le maire de Sorel-Tracy Serge Péloquin, qui s’est dit ouvert à la possibilité d’accommoder les promoteurs pour ce qui est du terrain. Nous serons un client de l’aréna. Nous pourrions acheter un nombre d’heures de glace garanti pour le hockey mineur. Ce qui a une valeur. »

« C’est certain que s’il y avait une autre glace, il pourrait y avoir des tournois de plus; des ligues de garage pourraient jouer en prime time, et ne pas être obligées de jouer à 22 h; ou encore plus d’heures pour le patinage artistique. C’est un besoin qui est à un autre niveau et qui peut être comblé par le privé, estime le maire de Sorel-Tracy, qui donne en exemple le centre de dekhockey au 525. Ils se sont organisés et ils ont comblé un besoin. »

Le projet d’un aréna à Tracy est dans l’air depuis de nombreuses années. Une pétition a même circulé pour ajouter une glace au projet de complexe sportif et récréatif qui sera présenté au Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives du gouvernement du Québec.

Des besoins pour des heures de glace

Jusqu’ici, la Ville de Sorel-Tracy considérait que le nombre d’heures de glace était suffisant avec la présence du Colisée Cardin et des autres arénas à Saint-Joseph-de-Sorel, Contrecoeur, Saint-Robert et Saint-David.

Les choses se sont toutefois accélérées avec la fermeture du Centre sportif Honda Sorel-Tracy à Saint-Robert. En février 2019, l’aréna avait dû suspendre ses activités par mesure de sécurité en raison du poids de la neige sur la toiture.

Les travaux requis sur la structure pour pouvoir rouvrir pour la saison 2019-2020 n’ont finalement pas été réalisés. Si bien que la bâtisse a finalement été mise en vente cet automne. Selon ce qu’il nous a été permis d’apprendre, des négociations se poursuivent, mais il n’est pas question d’une relance de l’aréna.

La fin de ses activités a eu pour effet de créer un vide pour ce qui est de la disponibilité des heures de glace dans la région. Ce sont surtout les « ligues de garage » qui ont écopé. Puisque celles-ci arrivent après les associations mineures dans les priorités de location.

Un total de 15 organisateurs louaient la glace à Saint-Robert pour des « ligues » de deux équipes. Ce qui permettait à environ 300 joueurs de pratiquer le hockey. Certains ont pu intégrer une autre ligue, mais plusieurs ont été contraints d’accrocher leurs patins.

C’est que les soirs de semaine étaient déjà pratiquement tous complets dans les arénas des alentours. Les heures disponibles se retrouvaient après 21 h 30 ou 22 h. Ce qui en a rebuté plusieurs qui ont fait des demandes de location, pour finalement décliner.

Selon notre petite enquête, seulement trois ligues de deux équipes ont pu se reclasser dans les arénas de la région, dont deux à Saint-David et une à Contrecœur. L’aréna de Saint-Joseph-de-Sorel était quant à elle au maximum de sa capacité, les soirs et les fins de semaine. Tout comme le Colisée Cardin qui n’a pas été en mesure d’accommoder les organisateurs.

« Je sais qu’il y en a qui se sont fait des fusions de ligue. Certaines se sont juste doublées en termes de quantité de joueurs », souligne le directeur du Service des loisirs de la Ville de Sorel-Tracy, Benoit Simard.

Des effets se font aussi sentir sentir pour l’Association du hockey mineur du Bas-Richelieu (AHMBR) qui faisait jouer surtout les plus jeunes (novice et atome) à Saint-Robert. Parce que les dimensions étaient un peu plus petites et qu’un mur en béton servait de bande d’un côté de la patinoire.

Une dizaine d’heures supplémentaires se sont ajoutées au Centre sportif régional de Contrecoeur, tandis que le Centre récréatif Aussant a pu combler sa journée du dimanche. De son côté, le Colisée Cardin n’a pas noté de hausse du nombre d’heures de location.

Le Centre récréatif de Saint-David n’était pas une option étant donné la distance pour les parents de l’AHMBR. D’autant plus que la présence de l’Association de Hockey Mineur des Villages (AHMV) accapare déjà les heures durant la fin de semaine.

« On ne manque pas d’heures de glace, mais ça affecte le travail des organisateurs, indique le président de l’AHMBR, Luc Desgagnés. On a de moins belles heures. C’est moins productif. Tout est condensé. »

image