19 octobre 2015
Un premier week-end parfait pour les Éperviers
Par: Jean-Philippe Morin
Les Éperviers ont tout donné contre le Cool FM, le 16 octobre, et ont complété la remontée en l’emportant 7-5 devant environ 1200 spectateurs. | TC Média - Pascal Cournoyer

Les Éperviers ont tout donné contre le Cool FM, le 16 octobre, et ont complété la remontée en l’emportant 7-5 devant environ 1200 spectateurs. | TC Média - Pascal Cournoyer

Les Éperviers ont tout donné contre le Cool FM, le 16 octobre, et ont complété la remontée en l’emportant 7-5 devant environ 1200 spectateurs. | TC Média - Pascal Cournoyer

Les Éperviers ont tout donné contre le Cool FM, le 16 octobre, et ont complété la remontée en l’emportant 7-5 devant environ 1200 spectateurs. | TC Média - Pascal Cournoyer

Les Éperviers ont tout donné contre le Cool FM, le 16 octobre, et ont complété la remontée en l’emportant 7-5 devant environ 1200 spectateurs. | TC Média - Pascal Cournoyer

Les Éperviers ont tout donné contre le Cool FM, le 16 octobre, et ont complété la remontée en l’emportant 7-5 devant environ 1200 spectateurs. | TC Média - Pascal Cournoyer

Les Éperviers ont tout donné contre le Cool FM, le 16 octobre, et ont complété la remontée en l’emportant 7-5 devant environ 1200 spectateurs. | TC Média - Pascal Cournoyer

Les Éperviers ont tout donné contre le Cool FM, le 16 octobre, et ont complété la remontée en l’emportant 7-5 devant environ 1200 spectateurs. | TC Média - Pascal Cournoyer

Les Éperviers ont tout donné contre le Cool FM, le 16 octobre, et ont complété la remontée en l’emportant 7-5 devant environ 1200 spectateurs. | TC Média - Pascal Cournoyer

Les Éperviers ont tout donné contre le Cool FM, le 16 octobre, et ont complété la remontée en l’emportant 7-5 devant environ 1200 spectateurs. | TC Média - Pascal Cournoyer

Les Éperviers ont tout donné contre le Cool FM, le 16 octobre, et ont complété la remontée en l’emportant 7-5 devant environ 1200 spectateurs. | TC Média - Pascal Cournoyer

Les Éperviers ont tout donné contre le Cool FM, le 16 octobre, et ont complété la remontée en l’emportant 7-5 devant environ 1200 spectateurs. | TC Média - Pascal Cournoyer

Les Éperviers ont tout donné contre le Cool FM, le 16 octobre, et ont complété la remontée en l’emportant 7-5 devant environ 1200 spectateurs. | TC Média - Pascal Cournoyer

Les Éperviers ont tout donné contre le Cool FM, le 16 octobre, et ont complété la remontée en l’emportant 7-5 devant environ 1200 spectateurs. | TC Média - Pascal Cournoyer

Les Éperviers de Sorel-Tracy ont marqué pas moins de 15 buts en route vers deux victoires, les 16 et 17 octobre, par des marques de 7-5 contre le Cool FM de Saint-Georges-de-Beauce au Colisée Cardin et de 8-1 contre les River Kings à Cornwall. Les hommes de Stéphane Roy ont maintenant une fiche de quatre victoires et deux défaites.

Publicité
Activer le son

La fin de semaine avait pourtant mal débuté pour les Sorelois, qui perdaient 4-0 après une période contre le Cool FM de Saint-Georges, au Colisée Cardin. L’équipe s’est alors réveillée en deuxième puis en troisième. La clé de ce réveil?

« Quand Max Charron a droppé les gants en début de deuxième période, personne ne s’y attendait. Ça a été un électrochoc pour tout le monde. On s’est dit de jouer plus simplement, d’arrêter les longues passes et de faire les petits jeux. En utilisant notre vitesse et en évitant les jeux risqués, on a connu du succès », explique l’entraîneur-chef, Stéphane Roy.

Malgré la belle remontée, Roy n’était pas pleinement satisfait du début de match. « Encore une fois, on a commencé le match en tirant de l’arrière. Il va falloir commencer nos matchs plus solidement, parce qu’on va en perdre plus souvent qu’en gagner », soutient-il.

C’est d’ailleurs de cette façon que les Éperviers ont entamé leur deuxième match en autant de soirs, à Cornwall, dans une victoire convaincante de 8-1.

« On a rapidement pris les devants et on a dit aux joueurs, encore une fois, de faire des jeux simples. Ça a payé, surtout que Cornwall avait le mental fragile en ayant perdu leurs quatre premiers matchs », analyse Roy.

La tâche ne s’est toutefois pas avérée aussi facile que le pointage l’indique, puisque les Ontariens ont tiré 39 fois en direction du gardien des Éperviers, Paul Bourbeau.

« On donne beaucoup trop de lancers. Pour le nombre de buts, on n’en a donné seulement deux lors des cinq dernières périodes, mais il faudra resserrer notre défensive. On a un système, mais l’appliquer ne se fait pas du jour au lendemain », souligne l’entraîneur.

Marco Charpentier en feu

Après six matchs, Marco Charpentier domine déjà la colonne des pointeurs de la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH) avec 16 points, cinq points devant son plus proche poursuivant, son coéquipier Dominic Léveillé. Il domine aussi avec 10 buts, un sommet, loin devant Maxime Lecours de l’Assurancia de Thetford Mines (6).

« Charpy va bien. On sait quel genre de joueur il est. Quand il a confiance comme en ce moment, il n’y a pas grand-chose qui peut l’arrêter. Ce que j’aime chez lui cette année, c’est que je le sens impliqué de plus en plus défensivement. Les jeunes le regardent aller et c’est tout un exemple. En se donnant plus défensivement, il ne se pénalise pas offensivement », commente Stéphane Roy.

Charpentier n’est pas le seul à contribuer offensivement. Dominic Léveillé (11 points dont 4 buts), Étienne Brodeur (9 points dont 4 buts) et Christian Deschênes (8 points dont 2 buts) sont aussi une grande raison des succès des Éperviers depuis le début de la saison. Le jeune Vincent Couture, qui n’a disputé que trois matchs, a quant à lui amassé sept points, dont trois buts.

Le prochain match local des Éperviers aura lieu le jeudi 22 octobre, contre le Blizzard de Trois-Rivières à 20h.

image