23 mars 2016
Un premier autobus scolaire 100% électrique à Sorel-Tracy
Par: Julie Lambert
Le directeur général d’Autobus Intersco, David Poirier, le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin, le directeur marketing d’Autobus Lion, Marc-André Pagé et le président d’Autobus Intersco, Christian Joyal. | Photo: TC Média - Julie Lambert

Le directeur général d’Autobus Intersco, David Poirier, le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin, le directeur marketing d’Autobus Lion, Marc-André Pagé et le président d’Autobus Intersco, Christian Joyal. | Photo: TC Média - Julie Lambert

La compagnie Autobus Intersco vient tout juste de se munir d’un premier autobus 100% électrique pour transporter les écoliers de la Commission scolaire de Sorel-Tracy.

Publicité
Activer le son

Muni de roues bleues et arborant un sigle des Autobus Lion, le véhicule eLion fait partie d’une flotte d’une dizaine d’autobus électriques actuellement en circulation au Québec.

Le président d’Autobus Intersco, Christian Joyal, a expliqué les motivations de la compagnie de diminuer son empreinte environnementale depuis plusieurs années. Après avoir entendu parler de ce type de véhicule, fabriqué entièrement dans une usine de Saint-Jérôme, il a décidé de faire le saut en se munissant d’un premier autobus, confie-t-il.

« Nous avions déjà pris un virage avec le diesel, mais ce système pollue encore moins. On l’a essayé et on trouvait cela beaucoup plus simple avec le moteur électrique. À force de le regarder, on a été motivé à avancer dans cette direction-là. On a des économies d’entretien et d’essence considérables. On adore notre expérience et on pourrait peut-être en acquérir un deuxième en septembre prochain », se réjouit-il.

Les élèves des écoles primaires Saint-Jean-Bosco, Laplume et Martel ont déjà la chance d’être transportés à bord de l’autobus depuis le 7 mars. « À la mi-avril, l’ensemble des élèves auront monté à bord de l’autobus », se réjouit le directeur général de l’entreprise, David Poirier.

Les jeunes sont tous étonnés de l’autobus et posent de nombreuses questions, mentionnent les deux employés d’Intersco. Le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin, a félicité cette initiative qui est dans la même lignée que de nombreux projets de la municipalité.

« Vous lancez un signal important. Nous avons une vision environnementale et on y travaille fort avec des projets comme le parc éolien, l’installation de bornes électriques et le futur site de l’Écomonde. C’est une nouvelle façon d’envisager le transport scolaire, merci d’être les premiers », a-t-il mentionné. Rappelons que le maire conduit lui-même une voiture électrique.

Un produit qui fait du chemin

Après des tests effectués dans plusieurs régions de la province et aux États-Unis, la compagnie a lancé son véhicule en 2014. Depuis, 800 autobus Lion sont en circulation sur les routes en Amérique du Nord, se réjouit le directeur marketing de l’entreprise, Marc-André Pagé.

Cet autobus est 100% québécois et 100% électrique, ajoute-t-il. Le moteur a été développé par TM4, une filiale d’Hydro-Québec. La majorité des 150 fournisseurs sont des Québécois. « C’est une belle réalisation québécoise. On a l’expertise et notre entreprise avait le désir d’innover. Dans la prochaine année, on envisage livrer 50 à 70 véhicules électriques dans le transport scolaire. »

Le prix d’un autobus de ce type coûte environ 30 000$ à 50 000$ de plus qu’un autobus diesel. M. Pagé affirme toutefois que les économies de carburant et d’entretien sont considérables. « C’est un véhicule qui coûte environ 15 000$ de moins à opérer qu’un véhicule diesel », conclut-il.

image