8 mai 2019
Un parcours parsemé d’embûches pour deux fiers entrepreneurs
Par: Stéphane Martin

Stéphane Perreault et Pierre-Luc Côté ont une histoire entrepreneuriale peu banale. Photo Stéphane Martin | Les 2 Rives ©

Depuis 2015, les chemins ont été sinueux pour Pierre-Luc Côté et Stéphane Perreault qui ont décidé de se lancer en affaires dans un domaine où la compétition est très féroce. Les deux entrepreneurs ont dû faire preuve de ténacité pour fonder Vitrerie Richelieu qui a maintenant pignon sur rue au 4245, route Marie-Victorin à Contrecœur.

« Ironiquement, tout a commencé ici alors que les lieux étaient occupés par une microbrasserie et que l’on venait y prendre une bière. On écrivait parfois les commandes de nos clients sur des coins de napperons. Aujourd’hui, la bâtisse nous appartient et on y installe notre entreprise et nos machines de production », déclare en souriant Pierre-Luc Côté.

Le rêve est né alors que les deux hommes travaillaient dans une vitrerie et faisaient équipe comme installateurs. « Ça a cliqué tout de suite entres nous, mais c’est Pierre-Luc qui rêvait de se partir en affaires. Moi, je n’étais pas là du tout. À force de l’écouter, je voyais qu’il était sérieux et un soir, il est allé chercher la licence RBQ », explique Stéphane Perreault.

Plusieurs embûches

Les deux hommes ont donc commencé en 2015 à faire quelques contrats après leur journée de travail en usine. Le cabanon de Pierre-Luc Côté servait alors d’entrepôt. « Il a fallu rapidement trouver un endroit pour mettre la vitre, car les contrats entraient et les livreurs exigeaient un entrepôt digne de ce nom. C’est alors que Pierre-Luc a eu l’idée d’acheter un conteneur pour y entreposer le matériel à faire livrer. L’hiver, c’était l’enfer pour y accéder dans la neige, mais ça nous a dépannés le temps de trouver un vrai local », raconte M. Perreault.

« Ensuite, nous avons loué un local à Longueuil et acheté une polisseuse, ajoute M. Côté. Quand on faisait du petit miroir, ça allait bien, mais quand on voulait polir des vitres plus épaisses, la polisseuse brisait. Ces bris nous faisaient perdre des contrats importants et on ne trouvait pas le financement nécessaire pour améliorer notre sort. Nous sommes allés à la banque plusieurs fois pour avoir des prêts et nous étions toujours refusés. »

Revirement de situation

La vie a changé en octobre dernier pour les deux entrepreneurs alors qu’une gérante de la Caisse populaire a décidé de leur faire confiance.

« Elle est venue nous rencontrer dans notre local à Longueuil, elle a cru en notre rêve. Tout a débloqué à ce moment. Elle nous a accordé le financement nécessaire pour se rendre dans une foire industrielle en Allemagne et rencontrer les fabricants de la meilleure machinerie qu’il nous fallait pour se lancer comme il faut en affaires. Même chose pour le financement qui nous a permis d’acquérir cette bâtisse à Contrecœur. En trois jours, nous étions propriétaires des lieux », rapporte émotivement Stéphane Perreault.

Vitrerie Richelieu emploie actuellement une dizaine de personnes et l’équipe Côté/Perreault prévoit faire grimper ce nombre à 20 dans un avenir rapproché. L’entreprise se spécialise dans le verre de qualité haut de gamme sur mesure, que ce soit pour des douches, des celliers, des rampes, des miroirs et des thermos autant dans le résidentiel que dans le commercial.

image