16 février 2018
Piste cyclable La Sauvagine
Un nouveau projet de prolongement est déposé au gouvernement
Par: Julie Lambert

Le plan du prolongement (Photo : Gracieuseté)

La MRC de Pierre-De Saurel a déposé un nouveau projet de prolongement de la piste cyclable La Sauvagine au gouvernement du Québec. Plutôt que de relier Sorel-Tracy à Yamaska par la route 132, le projet prévoit lier Sorel-Tracy à Yamaska en passant par la route 235 et Saint-Louis.

Publicité
Activer le son

Le Réseau cyclable La Sauvagine est une piste cyclable de 12 km qui traverse la ville de Sorel-Tracy et se rend jusqu’à Saint-Robert. Le prolongement est envisagé depuis une dizaine d’années par la route 132 vers Yamaska et incluait la construction d’un pont afin de traverser la route 132 à la hauteur de Saint-Robert et ainsi rejoindre la piste cyclable prolongée jusqu’à Yamaska.

Les maires ont décidé de changer leur fusil d’épaule et de scinder le projet en plusieurs volets afin d’avoir des chances d’obtenir une subvention. En janvier dernier, la MRC a déposé une demande d’aide financière au ministère des Affaires municipales et l’Occupation du territoire (MAMOT) dans le cadre du Fonds d’appui au rayonnement des régions.

La MRC a toutefois eu l’information que l’enveloppe était bonifiée. Une nouvelle demande a donc été déposée au gouvernement dans le cadre de la même subvention, mais avec un projet différent. Le projet présenté au ministère, s’il est accepté, relierait la MRC des Maskoutains (Saint-Marcel et Saint-Louis) à celle de Pierre-De Saurel via des voies partagées. Il vise à réaliser un lien cyclable en prévoyant, dans la partie extrême nord de la MRC, une boucle. Cette dernière permettra de continuer le travail initié en 2003 et de réaliser une partie supplémentaire de la Route verte jusqu’à la route 235 au village d’Yamaska. Le coût de cette piste cyclable est estimé 700 000$ et la subvention couvrirait à 80% les dépenses estimées pour la réaliser.

« Ce nouveau tronçon de la Route verte ne pourra être relié, pour l’instant, à la partie existante entre Sorel-Tracy et Saint-Robert. Le prolongement de la Sauvagine se fera donc en plusieurs étapes », a expliqué le directeur de la MRC de Pierre-De Saurel, Denis Boisvert.

Les maires ont autorisé la direction de la MRC à déposer le projet avec les bonifications apportées au MAMOT. M. Boisvert a aussi demandé l’autorisation pour lancer un appel d’offres ou demander des prix auprès des consultants si la réponse est positive.

Un bon point de départ

Le directeur général de la MRC a mentionné aux maires que le Réseau cyclable de La Sauvagine a été consulté sur les bonifications au projet et que ses membres ont fait consensus autour de la table. À la séance publique, le président du Réseau cyclable la Sauvagine, Alain Ferland, a mentionné aux élus qu’il approuvait leur décision.

« Depuis 10 ans, l’idée c’était de faire tout au complet. C’était tout ou rien et au bout de 10 ans, finalement, il ne s’est rien fait. Alors l’idée d’y aller par section, ça semble la meilleure. Le fait d’écarter le passage de la 132, mais de faire une section de l’autre bord de la 132 permet de boucler la boucle vers Yamaska. C’est ça qui est important », souligne M. Ferland.

M. Ferland a émis des commentaires sur la pertinence de relier Massueville à ce tracé et a souligné plusieurs autres projets qui pourraient être étudiés par le conseil comme une signalisation régionale pendant son intervention. « Continuez, on ne vous lâchera pas. Lorsque vous aurez terminé ce bout-là, on va revenir vers vous », a-t-il promis aux membres du conseil des maires.

image