20 avril 2015
Un nouveau comité travaillera au développement de projets régionaux
Par: Julie Lambert
Un nouveau comité régional de développement régional a été créé par la MRC de Pierre-De Saurel pour se pencher sur des projets au cours des prochains mois. Un exemple de projet qui a bien fonctionné est celui du transport collectif rural. | TC Média – Julie Lambert

Un nouveau comité régional de développement régional a été créé par la MRC de Pierre-De Saurel pour se pencher sur des projets au cours des prochains mois. Un exemple de projet qui a bien fonctionné est celui du transport collectif rural. | TC Média – Julie Lambert

SOREL-TRACY – En raison des récentes compressions dans le Centre local de développement (CLD), la MRC de Pierre-De Saurel a mis sur pied un nouveau comité qui se penchera sur la réalisation de projets régionaux.

Publicité
Activer le son

Ce comité régional est formé de deux maires de la table du conseil de la MRC, Denis Marion et Sylvain Dupuis; d’un représentant de la Société d’aide au développement de la collectivité (SADC), Sylvie Pouliot ou René Lachapelle, du commissaire industriel ou de la déléguée au développement commercial, Jacques Thivierge ou Julie Salvail, d’un représentant d’Innosphère Solutions durables, Hélène Gagnon, de la directrice générale du CLD, Josée Plamondon, et du directeur général de la MRC, Denis Boisvert. Le député provincial, Sylvain Rochon, est également invité à titre de membre observateur tout comme la secrétaire du comité, Josée Bélanger.

Le mandat de ce regroupement consistera à approfondir les différents dossiers et projets reliés au développement économique, valider les priorités afin de maximiser les retombées économiques, étudier les différents dossiers et projets soumis au comité, agir à titre d’intermédiaire entre la MRC et les organisations impliquées dans l’Écocollectivité et étudier les diverses questions et problématiques relatives au développement économique.

Prendre les rênes

Selon un des membres du comité et maire de Saint-Ours, Sylvain Dupuis, ce projet a pour but de centraliser les idées et de les porter afin qu’elles se concrétisent. En exemple, il cite le projet de transport collectif rural qui a vu le jour en 2013 sur le territoire.

Un comité formé de plusieurs acteurs du milieu avait réussi à trouver une solution pour le mettre non seulement sur pied, mais pour le réaliser très rapidement avec l’appui d’un organisme de la région.

« Il y a du travail à faire pour réaliser des projets. Il se dit souvent plein de choses autour de la table sans que quelqu’un s’attarde nécessairement à mener cela à terme. Il faut quelqu’un pour se positionner comme leader », souligne-t-il.

Le comité servira de lieu d’échanges pour ensuite atterrir sur la table de la MRC en projets concrets déjà pensés. « Quelles sont les possibilités? Qu’est-ce qui nous manque pour arriver à finaliser le projet? Quels sont les projets qui pourraient être utiles dans la région? », décrit M. Dupuis.

Les rencontres auront lieu une fois par mois et le comité fera un compte rendu à la MRC où les maires pourront également commenter des avenues possibles pour donner un second souffle à des idées élaborées par le comité. Plusieurs dossiers se prêtent à cet exercice, croit-il, comme la piste cyclable ou le monorail à grande vitesse.

« Il faut être dans l’action, prendre position et trouver les meilleures façons de contribuer au développement de notre région. Il faut une vision. En politique, on se doit d’être proactifs », conclut le maire.

image