27 septembre 2016
Un mur sera érigé entre Rio Tinto et Saint-Joseph-de-Sorel
Par: Sarah-Eve Charland
Le mur acoustique sera érigé à l’est du complexe métallurgique. | tirée du communiqué

Le mur acoustique sera érigé à l’est du complexe métallurgique. | tirée du communiqué

L’entreprise Rio Tinto Fer et Titane (RTFT) a entrepris des travaux, le 26 septembre, qui permettront de dresser un mur acoustique à la bordure de Saint-Joseph-de-Sorel. Ce mur aura pour objectif de réduire la pollution auditive.

Les travaux se poursuivront jusqu’à la mi-décembre. Le mur, constitué de cages remplies de béton recyclé et recouvert d’une terre végétale, aura 7 mètres de hauteur sur une longueur de 152 mètres.

« En 2013, RTFT est devenue propriétaire du terrain se situant à l’est des installations. RTFT avait alors proposé à la Ville de Saint-Joseph-de-Sorel d’ériger un mur acoustique afin de réduire le bruit causé par les opérations se situant tout près des résidents », peut-on lire dans le communiqué de presse.

Durant les travaux, une trentaine d’espaces de stationnement seront réduits. Les travailleurs devront utiliser quelques détournements de passages routiers dans ce secteur. Ces travaux ne perturberont pas les opérations de l’entreprise.

Selon RTFT, il y a eu une augmentation du nombre de véhicules lourds à l’intérieur du complexe métallurgique, en plus des déplacements dans l’aire d’entreposage de charbon. Ces éléments entraînent une augmentation du bruit au sein de la Ville de Saint-Joseph-de-Sorel.

Ce mur acoustique s’ajoute aux actions entreprises par Rio Tinto Fer et Titane pour réduire son impact sur la communauté de la municipalité. Elle a aménagé un écran végétalisé situé en face des rues Léon XIII et Chevrier, le parc Ilménite et le terrain végétalisé en face de la rue Moreau.

On ignore toujours le montant investi par RTFT pour ériger ce mur. La porte-parole de l’entreprise, Claudine Gagnon, n’a pas retourné notre appel pour l’instant.

image