29 août 2019
À l'École Martel de Saint-Joseph-de-Sorel
Un mur d’escalade pour les élèves et les citoyens
Par: Katy Desrosiers
Le projet a été rendu possible, entre autres, grâce à la Ville de Saint-Joseph-de-Sorel et Rio Tinto Fer et Titane. 
Photo Katy Desrosiers | Les 2 Rives ©

Le projet a été rendu possible, entre autres, grâce à la Ville de Saint-Joseph-de-Sorel et Rio Tinto Fer et Titane. Photo Katy Desrosiers | Les 2 Rives ©

Le directeur de l'École Martel Patrick Lamothe, le maire de Saint-Joseph-de-Sorel Vincent Deguise, l'enseignant instigateur du projet Pierre-Luc Turcotte et la directrice générale de la Commission scolaire de Sorel-Tracy Claudine Lachapelle, devant le nouveau mur d'escalade. 
Photo Katy Desrosiers | Les 2 Rives ©

Le directeur de l'École Martel Patrick Lamothe, le maire de Saint-Joseph-de-Sorel Vincent Deguise, l'enseignant instigateur du projet Pierre-Luc Turcotte et la directrice générale de la Commission scolaire de Sorel-Tracy Claudine Lachapelle, devant le nouveau mur d'escalade. Photo Katy Desrosiers | Les 2 Rives ©

À l’occasion de la rentrée scolaire 2019, l’École Martel a dévoilé son mur de la persévérance, devant élèves, personnel et dignitaires, le 29 août. Ce mur d’escalade intérieur sera accessible pour les élèves, mais aussi pour les résidents de Saint-Joseph-de-Sorel.

Publicité
Activer le son

Plus de 60 000 $ ont été amassés avec différentes collectes de fonds et la participation de partenaires comme la Ville de Saint-Joseph-de-Sorel et Rio Tinto Fer et Titane afin de réaliser ce mur d’une superficie de 600 pieds carrés qui comprend 300 prises et trois systèmes d’auto-assureurs.

Le projet a été initié par l’enseignant en éducation physique à l’École Martel, Pierre-Luc Turcotte. Il a souhaité mettre en place ce mur puisque l’escalade est une activité sportive idéale pour développer la persévérance face aux défis, d’où le nom mur de la persévérance. En plus de développer la motricité, l’endurance et le sens de l’équilibre, cette discipline sportive demande des aptitudes au niveau de l’organisation et de l’anticipation.

« Après tant de mois de travail, je suis très excité, c’est indescriptible. J’espère que les élèves vont tripper. Je l’ai déjà essayé et ça va super bien. Je pense que l’engouement va être là. À la base, les jeunes vont pouvoir l’essayer pendant leurs cours d’éducation physique et on veut aussi faire un volet pour l’ouvrir à la communauté de Saint-Joseph-de-Sorel. C’est un projet rassembleur », a souligné M. Turcotte lors du dévoilement du mur.

Des discussions se tiendront avec la Ville afin de convenir de plages horaires pour l’utilisation par les citoyens.

image