21 avril 2015
Un moment pour s’inspirer des autres
Par: Julie Lambert
Les copropriétaires des Chaussures La Barre, Philippe La Barre et Marie-Josée Morin. | Photo : Gracieuseté

Les copropriétaires des Chaussures La Barre, Philippe La Barre et Marie-Josée Morin. | Photo : Gracieuseté

Les copropriétaires de Chaussures La Barre, Philippe La Barre et Marie-Josée Morin, croient que le Gala du mérite économique est un moment rêvé pour s’inspirer des bons coups et des initiatives des entrepreneurs de la région afin de redonner un second souffle à son commerce.

Publicité
Activer le son

Gagnants du prix Joseph-Simard Commerce de détail et de distribution, volet A, les deux propriétaires avaient investi beaucoup de temps et d’argent dans leur entreprise en 2011.

« Nous avions revampé notre boutique. Nous avions viré le bateau à 180 degrés afin de donner une nouvelle image à notre boutique et attirer une nouvelle clientèle. Nous étions fiers de ce que nous avions fait, c’est pourquoi nous avons déposé notre candidature au gala », explique Philippe La Barre.

Selon lui, l’événement est une bonne occasion d’être félicité par ses pairs, de rencontrer des nouveaux entrepreneurs, d’échanger avec eux et de voir comment se porte le milieu des affaires sorelois.

Ce moment est également idéal pour s’inspirer des autres. Cela donnera peut-être même l’envie à d’autres entrepreneurs de développer leur commerce, souligne M. La Barre.

« La participation au gala est très bénéfique. Que l’on gagne ou que l’on perde cela n’a pas d’importance. C’est encourageant pour tout le monde et ça remonte le moral. Cela peut nous donner un petit coup de pied au derrière pour innover dans notre propre commerce en s’inspirant des bons coups. »

Milieu en évolution

Selon l’entrepreneur, si des commerçants ou des entreprises innovent et inspirent les autres, cela peut avoir un effet boule de neige sur l’ensemble des commerçants de la région.

Il pense d’ailleurs que malgré les difficultés du commerce de détail et de l’économie en général, il y a des possibilités de se dépasser pour donner un second souffle économique à la région.

« Je trouve qu’il y a de l’espoir avec le forum économique où j’ai vu de jeunes entrepreneurs qui proposaient de nouvelles choses. On sent que ça bouge aussi grâce à des activités comme le 24h de glace ou le Party du réveillon. Il y a également une belle volonté politique et des organismes », pense-t-il.

M. La Barre souligne qu’il ne faut pas se mettre des lunettes roses, il y a des défis à relever dans le monde de l’entrepreneuriat, dont le manque de relève. Il faut être audacieux pour se lancer en affaires même si on a des compétences. Pour lui, il ne faut pas avoir peur d’aller chercher de l’aide auprès d’organismes et de personnes ayant beaucoup d’expérience.

Lors du Gala du mérite économique du 25 avril prochain, qui aura lieu au Cégep de Sorel-Tracy, une trentaine d’entreprises de la région seront en lice pour obtenir un prix.

image