8 octobre 2019
Un millier de personnes profitent de la troisième édition du Canard’O à Contrecœur
Par: Jean-Philippe Morin

Un millier de personnes ont répondu à l'appel le 5 octobre lors du Canard'O de Contrecœur. Photo gracieuseté

Les rues Saint-Antoine et L’Heureux de Contrecœur ont été envahies, le samedi 5 octobre, par un millier de personnes venues profiter des activités proposées dans le cadre de la troisième édition du Canard’O.

Organisé par le Contrecœur touristique, cet événement automnal offrait aux gens un marché d’une soixantaine d’exposants locaux et d’ailleurs ainsi que plusieurs animations tout au long de la journée. L’événement a attiré une foule nombreuse au centre-ville ainsi que des gens provenant non seulement de la municipalité, mais également de l’extérieur grâce à sa programmation variée.

« Nous sommes très heureux du succès de l’événement qui permet d’animer et de dynamiser le cœur de la communauté contrecœuroise! Nous sommes fiers de la participation de nos commerçants, mais également de nos différents services municipaux qui ont offert de belles activités pour tous les âges, des petits aux plus grands, lors de cette journée. Les gens ont également pu découvrir les nouveaux aménagements; ils permettront de faciliter l’accès à nos commerces et d’y améliorer la sécurité grâce notamment à des trottoirs accessibles des deux côtés de la rue Saint-Antoine. Nous vous remercions d’avoir participé en si grand nombre! », a mentionné la mairesse de Contrecœur, Maud Allaire.

En plus du marché de l’automne, plusieurs activités ont été populaires auprès des festivaliers, entre autres, l’animation musicale, le coin détente autour du feu comptant des bancs et une pergola ainsi que les camions et le simulateur d’extincteur de flammes des pompiers de la Ville de Contrecœur.

De nombreux commerçants ont également animé le centre-ville lors de cette journée avec la mise en place d’amusements près de leurs établissements, dont une parade de costumes ou des jeux d’habileté. Ils ont d’ailleurs pu profiter d’un fort achalandage dans leur commerce.

image