19 mars 2018
Un violon conçu par un luthier de la région mis en valeur par le 350e de Contrecœur
Par: Jean-Philippe Morin

Le luthier Guy Salois a confectionné ce violon pour la Corporation des fêtes du 350e de Contrecœur. (Photo: gracieuseté)

Le luthier Guy Salois a confectionné ce violon pour la Corporation des fêtes du 350e de Contrecœur. (Photo: gracieuseté)

Un résident de la région a créé une œuvre singulière en s’inspirant du fleuve Saint-Laurent et de Contrecœur. Guy Salois, un artisan luthier habitant Contrecœur, s’est investi durant des mois pour créer le violon.

« Je dois avouer que nous avons été quelque peu incrédules il y a quelques semaines lorsque nous avons eu vent de l’intention de M. Salois de créer un violon inspiré du fleuve St-Laurent. L’artiste nous a aussi dit avoir voulu souligner le 350e anniversaire de la fondation de Contrecœur à sa manière. Un des membres de notre comité a été invité à aller voir ledit violon chez l’artisan luthier et il en est ressorti complètement impressionné par l’œuvre », a avoué René Laprade, président de la Corporation des fêtes du 350e anniversaire de Contrecœur.

« L’instrument en question est une œuvre d’art en soi. Nous avons une programmation intégrant beaucoup d’activités culturelles et nous travaillerons de concert avec M. Salois pour offrir une place de choix pour que la population de Contrecœur puisse voir et entendre le fameux violon », a-t-il ajouté.

Après le « Richelieu », le « Yamaska », et le « St-François », c’est le « St-Laurent » qui complète la collection de quatre violons conçus par M. Salois et dédiés aux cours d’eau de la région. « Le 350e anniversaire de Contrecœur était selon moi, l’occasion toute désignée pour créer ce violon en l’honneur du majestueux fleuve St-Laurent et Contrecœur qui figure parmi les premières villes établies le long de ce cours d’eau au cœur de notre province. Je suis fier d’habiter ici et heureux que mon œuvre intéresse les gens d’ici », a indiqué M. Guy Salois.

« Ce violon, habillé d’époque en plus d’être serti d’éléments travaillés minutieusement, fait un clin d’œil à l’histoire de notre ville. Le violon «St-Laurent» est le résultat de techniques qui se calque sur la science de nos aïeux et de leur paisible travail artisanal d’il y a plus de trois siècles », a rajouté M. Salois.

D’ailleurs, ce dernier indique sur son site web être un « passionné de tout ce qui est beau et près de la terre » et qui «rêve de réaliser des objets uniques et empreints de respect et d’harmonie ».

M. Salois a préparé une vidéo pour présenter son œuvre: Le St-Laurent pour le 350e de Contrecoeur. (https://www.youtube.com/watch?v=lzH69WD7Am0)

L’étiquette du violon conçu par Guy Salois. (Photo: gracieuseté)

image