19 octobre 2015
Un jeune entrepreneur redonne une seconde vie au Presse Café
Par: Sarah-Eve Charland
L’entrepreneur Marc Faucher fait le pari de redynamiser le Presse Café de Sorel-Tracy au bout de l’allée piétonnière de la rue Augusta. | TC Média - Sarah-Eve Charland

L’entrepreneur Marc Faucher fait le pari de redynamiser le Presse Café de Sorel-Tracy au bout de l’allée piétonnière de la rue Augusta. | TC Média - Sarah-Eve Charland

Un monde de possibilités s’offre à l’entrepreneur Marc Faucher qui reprendra les rênes de la franchise Presse Café à la mi-novembre. Fervent défenseur de la région, il espère redynamiser le commerce.

Publicité
Activer le son

La bannière voulait s’assurer que ce bâtiment demeure un Presse Café, selon les dires de M. Faucher. Lorsqu’il a approché le commerce, les gestionnaires de la bannière ont été enchantés de son expérience, affirme le propriétaire depuis quatre ans du kiosque Aki Sushi au Métro Plus de Sorel-Tracy.

« C’est une belle marque de confiance. Je suis moi-même confiant. Je connais les problématiques auxquelles les anciens propriétaires ont dû faire face », croit-il, même si le commerce n’a pas connu le succès escompté depuis plusieurs années.

Originaire de Sorel-Tracy, il a vécu quelques années à Montréal. Il a décidé de revenir dans sa région il y a quelques années. « Si tu veux faire de quoi à Sorel, tu le fais. On peut dynamiser le centre-ville. J’y crois fermement. »

Une nouvelle vision

Le commerce continuera d’offrir les traditionnels sandwichs et cafés, mais développera son offre. Il compte faire des démarches pour obtenir un permis d’alcool.

« J’ai de la latitude. Ça va me permettre de faire des activités et des soirées spéciales. Il y a tout plein de possibilités. Ce n’est pas compétitif avec les autres commerces. Des cafés de détente, il n’y en a pas à Sorel. Je vais chercher ce qu’il n’y a pas ailleurs », ajoute-t-il.

Faisant partie de l’Union des artistes du Québec (UDA), il compte utiliser son expérience et ses contacts au profit du commerce. « J’ai toujours été un touche-à-tout. »

Il a un plan de match en tête. Avant tout, il compte allonger les heures d’ouverture pour permettre aux travailleurs d’aller chercher un café le matin et aux étudiants d’étudier le soir.

image