12 avril 2016
Un ingénieur de Saint-Roch améliore la vie d’une communauté en Haïti
Par: Julie Lambert
L’ingénieur de Saint-Roch-de-Richelieu, Bernard Cyr, a contribué à fournir de l’électricité à des citoyens de Labrousse en Haïti. | Photos: Gracieuseté

L’ingénieur de Saint-Roch-de-Richelieu, Bernard Cyr, a contribué à fournir de l’électricité à des citoyens de Labrousse en Haïti. | Photos: Gracieuseté

L’ingénieur de Saint-Roch-de-Richelieu, Bernard Cyr, a contribué à fournir de l’électricité à des citoyens de Labrousse en Haïti. | Photos: Gracieuseté

L’ingénieur de Saint-Roch-de-Richelieu, Bernard Cyr, a contribué à fournir de l’électricité à des citoyens de Labrousse en Haïti. | Photos: Gracieuseté

L’ingénieur de Saint-Roch-de-Richelieu, Bernard Cyr, a contribué à fournir de l’électricité à des citoyens de Labrousse en Haïti. | Photos: Gracieuseté

L’ingénieur de Saint-Roch-de-Richelieu, Bernard Cyr, a contribué à fournir de l’électricité à des citoyens de Labrousse en Haïti. | Photos: Gracieuseté

L’ingénieur de Saint-Roch-de-Richelieu, Bernard Cyr, a contribué à fournir de l’électricité à des citoyens de Labrousse en Haïti. | Photos: Gracieuseté

L’ingénieur de Saint-Roch-de-Richelieu, Bernard Cyr, a contribué à fournir de l’électricité à des citoyens de Labrousse en Haïti. | Photos: Gracieuseté

L’ingénieur de Saint-Roch-de-Richelieu, Bernard Cyr, a contribué à fournir de l’électricité à des citoyens de Labrousse en Haïti. | Photos: Gracieuseté

L’ingénieur de Saint-Roch-de-Richelieu, Bernard Cyr, a contribué à fournir de l’électricité à des citoyens de Labrousse en Haïti. | Photos: Gracieuseté

Le premier projet humanitaire de l’ingénieur de Saint-Roch-de-Richelieu, Bernard Cyr, a permis la réalisation d’un réseau électrique rural à Labrousse, en Haïti. Il a ainsi offert un accès à l’électricité à des organismes communautaires, des entreprises et même 46 maisonnettes.

L’ancien ingénieur pendant 33 ans à Hydro-Québec a eu l’idée de cette initiative pour continuer de rester actif dans ce domaine qui le passionne. Il n’en était pas à ses premiers projets dans des régions défavorisées du monde, mais la situation d’Haïti, surtout en milieu rural, l’interpellait.

« J’ai toujours été intéressé à réaliser un projet humanitaire et à ma retraite, j’ai décidé de me lancer. J’ai choisi le village de Labrousse parce qu’il y avait déjà plusieurs organismes québécois spécialisés dans divers domaines qui pouvaient m’aider à le réaliser », explique Bernard Cyr.

Pour l’aider à la mise en œuvre de ce projet, il a reçu le support de plusieurs collaborateurs québécois comme Hydro-Québec, le ministère des Relations internationales, l’Union des municipalités du Québec (UMQ) et la Fondation Paul Gérin-Lajoie. Cette dernière a été l’organisme responsable de sa réalisation et M. Cyr a travaillé en équipe avec son directeur principal, Daniel Aubin.

De l’électricité pour 300 habitants

Initié en 2013, ce projet, d’une valeur de près de trois quarts de millions de dollars, consistait à l’implantation d’un mini-réseau électrique de type MT-BT sur 2,5 km ainsi que d’un système solaire individuel.

M. Cyr, Gaspésien d’origine, a apporté ses connaissances au projet et le travail sur le terrain a été réalisé par Alfred Étienne de la Fondation pour le développement économique et social de Labrousse.

Au total, ce sont 300 habitants qui ont été raccordés au réseau électrique, soit 46 maisonnettes et huit institutions (écoles, églises, radio locale, centre de santé, etc.).

« Notre but était de subvenir aux besoins énergétiques d’une clientèle institutionnelle et domestique à Labrousse pour leur donner un accès à l’électricité, mais aussi dynamiser le secteur économique de cette région en facilitant l’apparition d’activités génératrices de revenus. Par exemple, des entreprises de soudure et de mécanique pourront améliorer leur productivité », mentionne le maître d’œuvre du projet.

Ce projet, qui s’est étalé sur plus de trois ans, n’a pas été de tout repos à finaliser en raison de plusieurs obstacles, mentionne M. Cyr. Mais l’ingénieur était content d’inaugurer la première phase du projet le 10 mars dernier.

Une deuxième phase consistant à transmettre son expertise aux membres de la Coopérative d’énergie électrique de Labrousse (CEL), formée de gens de la communauté, se déroulera dans les prochains mois.

L’homme ne pense pas mettre fin à son implication dans de tels projets. Déjà, quelques demandes en ce sens sont arrivées sur sa table dans les dernières semaines.

« J’ai vraiment apprécié mon expérience, même s’il a fallu une certaine adaptation de part et d’autre puisque je n’étais pas habitué de travailler avec le milieu communautaire. Ce type de projet amène de l’énergie à ces communautés, mais améliore aussi leur qualité de vie. C’est très important », conclut-il.

Ce qu’ils ont dit
« Le Québec et Haïti partagent des liens historiques d’amitié. Nous sommes fiers d’avoir soutenu les organismes de la société civile de Labrousse qui, en s’engageant dans ce projet, ont permis à une population souvent isolée d’être dotée d’un réseau électrique dans plusieurs lieux d’importance comme les écoles, l’église, le centre de santé et la station de radio communautaire. » – la ministre des Relations internationales et de la Francophonie du Québec, Christine St-Pierre.
« Hydro-Québec est fière d’avoir contribué financièrement à ce projet et en y apportant un appui technique pour implanter la ligne électrique. Cet accès à l’électricité contribuera fortement à dynamiser l’activité économique de la communauté. » – le vice-président – Affaires corporatives et secrétaire général à Hydro-Québec, Pierre-Luc Desgagné.
image