27 août 2016
Un homme est secouru des eaux au Canal de Saint-Ours
Par: Deux Rives
L'Homme s'était retrouvé dasn les remous, après être tombé de sa motomarine. | Photo: Gracieuseté

L'Homme s'était retrouvé dasn les remous, après être tombé de sa motomarine. | Photo: Gracieuseté

SAUVETAGE. Un homme qui a chuté de sa motomarine près du barrage du côté de Saint-Roch-de-Richelieu s’est retrouvé coincé dans les remous, vendredi en début de soirée. La victime a été secourue par un bateau de la Garde côtière et s’en est sortie avec une bonne frousse, mais aucune blessure.

En attendant l’ouverture de l’écluse, l’homme a quitté son bateau qui était accosté au quai pour faire une balade de motomarine. «On ne connaît pas les circonstances exactes, mais il s’est retrouvé près des remous, ç’a brassé, et il est tombé à l’eau. Le tourbillon et la puissance des remous faisaient en sorte qu’il ne pouvait pas s’en sortir», relate le chef de division du Service incendie de Sorel-Tracy, Sylvain Manseau.

La victime serait restée dans l’eau plusieurs minutes avant qu’un passant ne l’aperçoive et contacte les services d’urgence, vers 18h50. La Sûreté du Québec, les Services de sécurité incendie de Saint-Roch et de Sorel-Tracy, les ambulanciers, ainsi que la Garde côtière ont rapidement été dépêchés sur les lieux.

Des bouées ont été lancées à l’homme, qui a pu s’y accrocher. Une équipe de sauvetage technique par câbles du Service incendie de Sorel était prête à intervenir sur le barrage. Ce sont cependant les agents de la Garde côtière qui ont pu procéder à une manœuvre d’approche pour tirer l’individu, qui se tenait à la motomarine tout le long de l’intervention.

Une citoyenne qui a été témoin du sauvetage a fait parvenir une vidéo au Journal.

«Tout s’est bien déroulé. Il a eu vraiment peur, mais heureusement, il n’a aucune blessure corporelle», ajoute M. Manseau. Lorsqu’il a été secouru, l’homme portait toujours son gilet de sauvetage, qui s’était partiellement détaché.

Selon le chef de division, la témérité ne serait pas en cause dans cet incident. «C’était de la méconnaissance, peut-être», indique-t-il.

image