28 juin 2019
Un projet de près de 5 M$
Un entrepôt à engrais sera construit sur le terrain de l’ancienne usine de Tioxide Canada
Par: Katy Desrosiers
L'entrepôt construit devrait ressembler à celui illustré sur l'image. 
Photo gracieuseté

L'entrepôt construit devrait ressembler à celui illustré sur l'image. Photo gracieuseté

Les engrais, sous forme de billes, sont inodores.
Photo gracieuseté

Les engrais, sous forme de billes, sont inodores. Photo gracieuseté

Un des deux entrepôts à engrais devant être construits par QSL Terminal Maritime Sorel-Tracy sur le territoire de Sorel-Tracy se retrouvera sur les terrains de l’ancienne entreprise Tioxide Canada. Selon QSL, aucune odeur ne devrait se dégager de l’impressionnant dôme qui sera aménagé sur le site.

Le projet se retrouve dans les limites du district Saint-Laurent, représenté par le conseiller municipal Martin Lajeunesse. Ce dernier a d’ailleurs tenu une soirée de consultation publique à l’hôtel de ville de Sorel-Tracy le 12 juin dernier afin d’expliquer le projet aux résidents des rues Jean-Talon et Langevin qui sont situées près du site. Quelques résidents se sont déplacés pour poser leurs questions.

« QSL cherchait un endroit pour entreposer leurs produits. Ils nous ont demandé pour avoir les terrains près de l’ancienne Tioxide. C’est un quartier industriel, donc c’était évident qu’éventuellement, la Ville allait travailler à ce que d’autres entreprises viennent s’installer dans le secteur. Mais je pense que c’est le meilleur des deux mondes avec cette entreprise. Ce n’est pas une entreprise qui va faire de la pollution vu que c’est juste un entrepôt. C’est un investissement d’environ 5 M$ et ça va rapporter environ 100 000 $ en taxes chaque année », explique Martin Lajeunesse. Il mentionne que le dôme construit fera deux fois la longueur du Colisée Cardin et une fois et demie sa hauteur.

La Ville n’était pas dans l’obligation de tenir une consultation publique, mais le conseiller explique qu’il aimait mieux jouer franc jeu avec les résidents du secteur. « Certains qui n’ont pu se déplacer m’ont appelé à la maison. Les gens étaient contents que ce soit une entreprise qui ne polluera pas comme Tioxide le faisait auparavant », souligne-t-il.

Un produit sans odeur

La directrice principale, stratégie et communications pour QSL, Claudine Couture-Trudel, affirme que les engrais agricoles entreposés sont sous forme de billes et qu’il s’agit d’un produit sec, inerte et ininflammable. « Nous avons apporté des échantillons lors de la consultation publique. Les gens ont pu manipuler le produit en question et il ne dégageait pas d’odeur », précise-t-elle.

« Ç’a calmé les inquiétudes à ce niveau-là, ajoute Martin Lajeunesse. Pour ce qui est des camions, c’est sûr qu’il va y en avoir, mais ils vont venir de QSL et retourner par Marie-Victorin vers Saint-Joseph-de-Sorel. Ils ne passeront pas devant les rues vers le boulevard Saint-Louis. Il y aura plus de camions quand le bateau va arriver et décharger le produit, mais ça arrive trois ou quatre fois dans l’année et c’est quelques jours seulement à chaque fois. »

De plus, la Ville a demandé à l’entreprise de reboiser une partie du terrain avec des conifères, ce qu’elle fera. Martin Lajeunesse précise que QSL replantera plus d’arbres que la demande initiale.

Profitable pour les entreprises agricoles de la région

Les fermes de la région pourront aller directement à l’entrepôt pour récupérer de l’engrais. « Quand on y pense, le trois quarts du comté est agricole, soutient le conseiller municipal. Les gens n’auront plus besoin d’aller revirer à Bécancour ou dans ces coins-là pour aller chercher de l’engrais. En plus, ça crée des emplois ici. »

En effet, une quarantaine d’emplois devraient être créés grâce à la construction des trois entrepôts. La période d’appels d’offres est toujours en cours et QSL invite les entreprises de la région à soumissionner. Un autre entrepôt à engrais devrait se retrouver dans le parc industriel Ludger-Simard sous peu. L’entreprise est en attente d’autorisations pour la construction. Un entrepôt multifonctions est déjà en construction à Saint-Joseph-de-Sorel.

L’entreprise évalue les retombées économiques du projet total autour de 16 M$.

image