23 janvier 2020
Entre autres nommé porte-parole du Festival REGARD au Saguenay
Un emploi du temps bien chargé pour le comédien Guillaume Lambert
Par: Katy Desrosiers

Guillaume Lambert sera porte-parole du Festival REGARD au Saguenay. Photo Justine Latour

Guillaume Lambert et Geneviève Néron à Salvador de Bahia lors du tournage de l’émission Avec ou sans cash. Photo Samuel Pinel-Roy

En plus de continuer l’écriture de son prochain film et de participer à plusieurs projets télévisuels, le comédien sorelois Guillaume Lambert sera porte-parole de la 24e édition du Festival international du court métrage au Saguenay REGARD.

Publicité
Activer le son

Le Festival se tiendra du 11 au 15 mars prochain et Guillaume Lambert succède dans ses fonctions de porte-parole à Rémy Girard, Sarah-Jeanne Labrosse et Émile Proulx-Cloutier.

« REGARD est un festival qui a été important dans mon parcours autant comme cinéaste que comme cinéphile. J’y ai vu des œuvres très fortes, de partout dans le monde, qui m’ont largement influencé. […] Comme cinéaste, un de mes premiers courts métrages Toutes des connes, que j’ai scénarisé et dans lequel je jouais, a reçu un très bon accueil à REGARD et c’est un court métrage qui a beaucoup circulé à travers le monde », souligne-t-il, en ajoutant que le festival est devenu un incontournable dans le monde du court métrage.

Pendant le festival, il présentera la dernière saison de sa websérie l’Âge adulte et répondra aux questions des participants. Aussi, cette année, la Suisse sera à l’honneur et plusieurs cinéastes et productions de ce pays seront de passage au Saguenay.

2020 en écriture

Si un mot pouvait décrire l’année 2020 de Guillaume Lambert, ce serait écriture.

« Je travaille sur mon prochain film et sur des scénarios pour la télévision aussi. Autant les dernières années ont été productives, je sens que l’année 2020 en sera une d’écriture. […] Le scénario (du film) est toujours à l’écriture. Ça fait déjà deux ans que je travaille dessus, donc on espère le financement pour cette année. […] Il y a beaucoup de cinéastes qui demandent de l’argent. Je n’ai aucune idée si on l’aura cette année ou pas, mais pendant ce temps, je peux m’assurer d’avoir le meilleur scénario possible », explique le scénariste.

Ce nouveau projet en est toujours un de fiction, qui se détache un peu de ses projets précédents. Même s’il assure que le film sera à la fois un drame et une comédie sur la quête de sens, il souligne se projeter dans la cinquantaine.

Pour le moment, il ne croit pas jouer dans le film. Il souhaite davantage parfaire ses armes au niveau de la réalisation.

Deuils et débuts

En 2019, Guillaume Lambert a dit adieu à l’équipe de Like-Moi!. La série se termine et la dernière saison sera présentée sur le Club Illico en février et à Télé-Québec à l’automne. « Pour tous les membres, c’est une étape importante de notre carrière qui vient de se terminer. […] Je ne compte même plus le nombre de personnages que j’ai faits. Cette effervescence m’a apporté beaucoup d’expérience à la caméra », avoue-t-il.

D’un autre côté, le Sorelois d’origine a pu expérimenter l’animation avec sa participation à l’émission Avec ou sans cash au canal Évasion. Avec sa coanimatrice Geneviève Néron, il a découvert plusieurs villes d’Amérique latine. Il a adoré son expérience à l’animation et souhaiterait pouvoir poursuivre le projet.

« Je m’en fais beaucoup parler. Visiblement, c’est une émission appréciée par les gens. […] On voulait apporter une notion culturelle, géographique et parfois politique, pour ne pas juste parler de notre expérience de voyageur, mais aussi des gens qui y habitent », conclut-il.

image