11 janvier 2021
Un emploi assuré pour les étudiants en Soins infirmiers du Cégep de Sorel-Tracy
Par: Katy Desrosiers

Les inscriptions pour le programme en Soins infirmiers sont déjà commencées. Photo gracieuseté

Les étudiants qui commenceront leur formation au DEC en Soins infirmiers au Cégep de Sorel-Tracy à l’automne 2021 obtiendront un emploi dans une des installations du Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Est (CISSSME).

Publicité
Activer le son

L’établissement collégial et le CISSSME ont conclu un partenariat de type « passerelle formation profession » qui permettra aux étudiants d’occuper des fonctions reliées au secteur de la santé tout au long de leur parcours académique.

Dès le début, les étudiants pourront travailler comme aide de service. À la fin de la première année du programme, ils pourront être préposés aux bénéficiaires jusqu’à la fin de la deuxième année, où ils pourront avoir un poste d’externe à la profession infirmière. Dès la fin du programme, les étudiants occuperont le poste de candidat à l’exercice de la profession infirmière (CEPI) jusqu’à leur réussite de l’examen de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec.

La directrice des ressources humaines, des communications et des affaires juridiques du CISSSME, Vicky Lavoie, souligne que ce projet sera profitable pour tous puisque les étudiants auront un emploi de qualité dans les installations du CISSSME dès le début de leur formation et que le CISSSME pourra compter sur ces gens qualifiés pour œuvrer auprès des différentes clientèles pendant plusieurs années.

La directrice générale du Cégep de Sorel-Tracy, Stéphanie Desmarais, affirme que cette collaboration est plus que souhaitable, car les étudiants auront, dès leur inscription, l’avantage de travailler dans le réseau de la santé. « À la fin de leur formation, ils auront la certitude d’obtenir un emploi dans leur domaine d’études. Cette entente incitera non seulement nos étudiants à terminer leurs études, mais assurera aussi une rétention de notre expertise dans la région, comblant ainsi une certaine proportion des besoins criants en termes de main-d’oeuvre du réseau de la santé », affirme-t-elle.

image