13 janvier 2016
Un embâcle se forme à Yamaska
Par: Sarah-Eve Charland
Des accumulations de glace se sont formées à Yamaska. | TC Média - Pascal Cournoyer

Des accumulations de glace se sont formées à Yamaska. | TC Média - Pascal Cournoyer

Des accumulations de glace se sont formées à Yamaska. | TC Média - Pascal Cournoyer

Des accumulations de glace se sont formées à Yamaska. | TC Média - Pascal Cournoyer

Des accumulations de glace se sont formées à Yamaska. | TC Média - Pascal Cournoyer

Des accumulations de glace se sont formées à Yamaska. | TC Média - Pascal Cournoyer

Des accumulations de glace se sont formées à Yamaska. | TC Média - Pascal Cournoyer

Des accumulations de glace se sont formées à Yamaska. | TC Média - Pascal Cournoyer

Des accumulations de glace se sont formées à Yamaska. | TC Média - Pascal Cournoyer

Des accumulations de glace se sont formées à Yamaska. | TC Média - Pascal Cournoyer

Des accumulations de glace se sont formées à Yamaska. | TC Média - Pascal Cournoyer

Des accumulations de glace se sont formées à Yamaska. | TC Média - Pascal Cournoyer

La glace s’est aussi brisée à Sainte-Anne-de-Sorel. | TC Média - Pascal Cournoyer

La glace s’est aussi brisée à Sainte-Anne-de-Sorel. | TC Média - Pascal Cournoyer

En raison des fortes pluies de la dernière fin de semaine, quelques morceaux de glace se sont détachés dans le fleuve Saint-Laurent près de l’Île d’Embarras à Sainte-Anne-de-Sorel et sur la rivière Yamaska près de Yamaska. Malgré un embâcle à la hauteur de Yamaska, la Sécurité civile tient à rassurer la population : la situation n’est pas problématique.

Alerté au matin du 13 janvier, le directeur régional de la Sécurité civile, Sébastien Loire, compte travailler dans les prochaines heures en collaboration avec la Garde côtière canadienne pour écouler les glaces de façon sécuritaire à Yamaska.

« Le niveau d’eau est sous surveillance. On demeure en communication avec la municipalité. Aucun citoyen n’a été évacué. On va s’assurer que la quantité d’eau est suffisante pour utiliser l’aéroglisseur. Cela devrait se faire rapidement », affirme-t-il.

L’embâcle s’est créé à l’embouchure de la rivière Yamaska et du fleuve Saint-Laurent. Ce secteur à Yamaska est bien connu par la Sécurité civile, ajoute-t-il.

Du côté de Sainte-Anne-de-Sorel, M. Loire n’est pas inquiet pour l’accumulation des glaces. « Avec le froid qui revient, on voit une diminution des cours d’eau. La Garde côtière surveille également le secteur. »

Les fortes pluies qui ont eu lieu le 9 et 10 janvier n’ont pas créé de problématique dans la région.

« L’épaisseur de la glace est entre 15 cm et 20 cm. Ce n’est pas assez gros pour créer embâcles dangereuses. Le sol n’est pas encore gelé. La glace et le sol ont pu absorber une grande quantité d’eau des pluies. Habituellement, lorsqu’il pleut, on craint des glissements de terrain. Dans votre secteur, il n’y a rien à signaler », assure-t-il.

La porte-parole de la Sûreté du Québec (SQ), Lucie Poirier, affirme que les policiers portent une attention particulière aux secteurs de Yamaska et de Sainte-Anne-de-Sorel. « Si on constate un problème, on contacte les municipalités et on les aidera à mettre en place le plan d’intervention s’il y a lieu. »

Les citoyens qui constatent des problématiques en lien avec les glaces et les cours d’eau peuvent contacter la direction régionale de la Sécurité civile en composant le 450-346-3200.

image