9 septembre 2020
Offrant du caramel au beurre salé et un service traiteur
Un duo originaire de la France se lance en affaires
Par: Katy Desrosiers

Depuis quelques semaines, l’entreprise, dont l’employée Alexandrine Claer (à droite), est présente au Marché du Vieux-Saurel pour faire découvrir son caramel et ses pâtisseries. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Thierry Bosquet a décidé de vendre son caramel au beurre salé après avoir reçu plusieurs commentaires positifs de gens de la région. Photo Jean-Philippe Morin | Les 2 Rives ©

Après s’être rencontrés par hasard au Marché de Noël de Sorel-Tracy en décembre 2019, deux Français arrivés depuis peu dans la région ont décidé de se lancer dans la production de caramel au beurre salé et de créer un service traiteur proposant des plats et pâtisseries classiques de la cuisine française.

Publicité
Activer le son

Thierry Bosquet, sa conjointe et leurs deux enfants, originaires de la Normandie, sont arrivés ici en juillet 2019. Alexandrine Claer, son conjoint et leur fille, provenant de Lyon, sont arrivés en octobre 2019. Les conjoints de Mme Claer et M. Bosquet sont infirmiers et lorsqu’ils ont voulu quitter la France pour le Québec, ils ont facilement pu trouver du travail.

M. Bosquet a une formation de cuisinier, mais est garde de sécurité. Mme Claer est comptable de formation, mais a toujours fait de la pâtisserie pour le plaisir.

Depuis des années, M. Bosquet cuisine du caramel au beurre salé pour sa famille et ses amis. Ce produit est courant en Europe. Lorsqu’il en a offert à son propriétaire et à quelques Québécois, les avis étaient unanimes : on lui conseillait d’en vendre pour le faire découvrir au plus de gens possible. C’est ainsi que Carameuh est née.

M. Bosquet s’est dirigé au CLD de Pierre-De Saurel pour démarrer sa petite entreprise, à quelques jours du Marché de Noël.

« Le responsable lui a dit « C’est dommage que vous ne puissiez pas faire le marché ». Alors, avec sa femme, ils ont fait en sorte d’avoir assez de caramel pour le faire. Ç’a été une super chance pour eux de pouvoir démarrer tout de suite comme ça. Et c’a très bien marché », mentionne Mme Claer, son employée.

C’est au fur et à mesure que les familles tissaient des liens. En discutant, M. Bosquet et Mme Claer ont découvert leur passion commune pour la cuisine.

Faire découvrir la cuisine française

Mme Claer a toujours voulu se lancer dans la pâtisserie, mais avec de jeunes enfants et des horaires compliqués, elle n’avait jamais fait le saut. Et en France, la création d’une entreprise alimentaire est complexe et très couteuse.

Après discussion, les deux entrepreneurs ont choisi de lancer un service traiteur, qui devait au départ être à domicile, pour faire découvrir la cuisine française. Cependant, la pandémie a chamboulé leurs plans. Ils lancent donc tout d’abord un service pour emporter, sous le nom Le Bouchon Normand par Carameuh.

« Dans la région lyonnaise, un restaurant typiquement lyonnais s’appelle un bouchon. Donc on va manger dans un bouchon lyonnais. Et Normand, c’est parce que Thierry vient de la Normandie », explique Mme Claer.

Leurs plats, qu’ils offrent en quantité individuelle, en format familial ou plus gros format pour des occasions spéciales sur commande, sont des classiques de la cuisine française comme du hachis parmentier et de la brandade de morue. La première livraison officielle débutera le 2 septembre.

« On commence avec quatre plats et quatre desserts sur deux semaines, et après, on va voir le retour des gens, raconte Mme Claer. L’idée, c’est de cuisiner avec les saisons et de proposer une autre offre sur le territoire. »

Les deux passionnés de cuisine aimeraient agrandir leur offre de repas et aussi se rendre chez les gens pour qu’ils voient comment les plats sont cuisinés.

Si l’engouement se fait sentir pour les plats pour emporter, le duo pourrait même avoir accès à une cuisine commerciale pour développer davantage le service.

image