7 avril 2021
Résident de Yamaska
Un deuxième roman pour l’auteur Claude Thibault
Par: Katy Desrosiers

Pour l’ancien enseignant Claude Thibault, écrire est une réelle passion. Photo gracieuseté

Le second livre de Claude Thibault, Maude, est disponible dans deux librairies soreloises et en version numérique. Photo gracieuseté

L’auteur de Yamaska, Claude Thibault, a lancé à la fin mars son second roman, Maude, un an après avoir présenté son premier, L’Acadien. Dans les deux livres, le lecteur apprend à connaître Adrien, un jeune bûcheron acadien qui a quitté son village natal pour s’installer à Montréal dans les années 40.

Publicité
Activer le son

Dans le premier tome, Adrien quitte son village pour découvrir Montréal. Un monde de découvertes s’ouvre à lui et il se mariera. Le deuxième tome raconte l’histoire d’Adrien qui revient dans son patelin.

Au départ, l’auteur n’avait pas l’intention d’écrire une suite à L’Acadien, même si le premier s’était bien vendu. Toutefois, plusieurs lecteurs voulaient continuer de suivre l’aventure du jeune bûcheron.

L’auteur s’est inspiré en partie de son père pour ses romans. « Il est parti de l’Acadie pour venir ici. Le reste, ce n’est pas lui, mais j’ai mis beaucoup de choses que j’ai vécues en les romançant un peu. C’est ça, je crois, un premier roman. Tu mets beaucoup de toi et tu prends des personnages que tu connais. Tu mets des choses qui sont arrivées et tu les fais vivre par un autre d’une façon différente », explique-t-il.

Le premier livre, de 250 pages, est paru en mars 2020. M. Thibault avait pris un an pour l’écrire. Le second lui a aussi pris un an.

L’auteur, qui a été enseignant pendant 32 ans, a toujours eu une facilité à écrire. Il a d’ailleurs écrit dans quelques revues comme Généalogie. Par contre, pour ses livres, son premier tome a été plus facile à écrire que le second.

« Un moment donné, je n’avais rien à faire, je me suis assis et je me suis mis à pondre ça. Ça s’est fait tout seul. Les gens ont aimé et demandé une suite. J’étais mal pris. J’avais commencé à écrire autre chose, mais avec la demande générale… Comme ce n’était pas prévu, j’ai eu de la misère à trouver ce que je voulais dire. Dans ma tête, il était fini. J’ai réussi à remanier ça, mais la seule peur que j’ai, c’est qu’on me demande une troisième suite! », rigole-t-il.

Un côté pédagogique

Un aspect que les lecteurs semblent aimer de ses livres est la touche pédagogique.

Certains lui ont d’ailleurs fait remarquer. À un moment dans l’histoire, un poulain perd sa mère et le bûcheron réussit à le sauver. Claude Thibault explique comment il a fait puisqu’il possède lui-même de l’expérience en la matière. Dans le second tome, il aborde les débuts de l’automobile. Il a donc fait plusieurs recherches pour que les informations transmises concordent avec l’époque.

M. Thibault a l’intention d’écrire d’autres livres. Même si écrire un roman représente beaucoup de travail, l’auteur ne peut tout simplement pas s’en empêcher.

« C’est beaucoup d’heures, mais quand j’ai fini celui-là, je me suis dit que j’allais prendre un break de six mois. Je n’ai pas été capable parce que c’est un deuil. J’ai presque fait une dépression. J’ai pris un break d’une semaine et après ça, j’ai continué », avoue-t-il.

Ses deux livres s’adressent à un public assez large. Ceux qui s’intéressent aux livres avec une touche historique comme ceux de Marie Laberge devraient y trouver leur compte, selon lui.

Le plus récent roman de Claude Thibault, Maude, est disponible en version papier à la Librairie Marcel Wilkie et à la Librairie La Cargaison. Il est disponible en numérique sur différentes plateformes comme Amazon, Kindle et Kobo.

Il est aussi possible de se le procurer directement auprès de l’auteur en communiquant avec lui au 450 789-2689.

image