21 juin 2016
Un départ en force pour la saison touristique 2016
Par: Julie Lambert
Plusieurs attractions touristiques de la région, comme la Maison du marais et ses randonnées dans les îles (sur la photo), ont connu un fort achalandage depuis le mois de mai comparativement à l’an dernier. | Photo: Gracieuseté/Christiane Sauvé

Plusieurs attractions touristiques de la région, comme la Maison du marais et ses randonnées dans les îles (sur la photo), ont connu un fort achalandage depuis le mois de mai comparativement à l’an dernier. | Photo: Gracieuseté/Christiane Sauvé

Malgré les quelques journées froides du mois de juin, la saison touristique est sur une bonne lancée. Les visiteurs sont déjà au rendez-vous alors que le beau temps a permis à la belle saison de débuter plus tôt cette année.

À lire aussi:

Des changements payants pour le tourisme local

La directrice générale de l’Office du tourisme de la région de Sorel-Tracy, Roxanne Dugas, souligne que d’après les commentaires recueillis dans les différents sites touristiques sur le territoire, les dernières semaines ont été bien plus mouvementées que l’an dernier.

Le nombre de visiteurs accueillis au bureau d’information touristique démontre cet intérêt des gens à profiter de la saison estivale, croit-elle. Les données enregistrées d’avril à mai font état de 154 personnes venues trouver de l’information sur la région comparativement à 118 à pareille date en 2015.

« Habituellement, cela commence à bouger le week-end de la Saint-Jean. Nous sommes en plein dedans!, s’exclame-t-elle. Nous-mêmes avons reçu entre 20 et 25 personnes chaque jour. Avec le super beau temps que nous avons eu dans les dernières semaines, beaucoup d’activités ont eu un achalandage plus élevé, surtout au niveau des groupes. »

Mme Dugas se questionne un peu sur cette augmentation de l’achalandage. Si le beau temps peut être un facteur, la faible valeur du dollar canadien sur le marché peut également avoir fait en sorte que les gens ont décidé de rester au Québec.

« D’autres endroits en Montérégie comme le parc Safari ont aussi été très surpris par l’achalandage. Même si les sections n’étaient pas toutes ouvertes, la direction a accueilli énormément de monde à la première fin de semaine d’ouverture », mentionne-t-elle.

Miser sur ses forces

Plusieurs autres facteurs ont pu également aider la région à attirer plus de gens cette année, soulève Mme Dugas. Elle cite en exemple, entre autres, des publicités plus ciblées en fonction des attraits principaux de la région.

« Depuis mon arrivée en janvier, nous avons fait des placements pour rejoindre une clientèle plus précise comme le vélo avec Vélo-Québec et les excursions à kayak. Tourisme Québec a aussi noté un attrait des gens pour des activités ayant un lien avec le Saint-Laurent. Nous sommes bien positionnés pour cette raison », pense la directrice générale.

Si ce désir d’avoir de plus en plus de lien avec l’eau est déjà une bonne façon de se démarquer des autres régions dans l’attraction de touristes, les prochains projets prévus pourraient avoir également un impact d’ici 2017, ajoute Mme Dugas.

Le projet Écomonde du lac Saint-Pierre et les Fêtes du 375e anniversaire regrouperont leur lot de projets qui permettront de se faire voir sur la scène régionale, mais aussi nationale.

« Nous sommes très chanceux puisque Tourisme Québec compte mettre beaucoup d’emphase sur le nautisme et l’eau. On peut s’en servir et trouver une façon de faire la promotion de la région. Dans les deux prochaines années, on peut dire que ça va bouillir ici! », conclut-elle.

image