5 décembre 2017
Un demi-million pour l’agrandissement de la caserne de Pierreville
Par: Deux Rives

Le ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux, le président de la Régie incendie, Benoît Bourque, et le ministre de l'Agriculture, Laurent Lessard. (Photo: Le Courrier Sud - Sébastien Lacroix)

Les ministres Martin Coiteux et Laurent Lessard étaient de passage à Pierreville, le 4 décembre, pour confirmer une aide financière de 517 000$ pour l’agrandissement de la caserne de pompiers.

Un texte de Sébastien Lacroix, collaboration spéciale Courrier Sud

Le financement de ce projet de 861 000$ sera complété par la Régie d’incendie de Pierreville – Saint-François-du-Lac. En plus de Pierreville et Saint-François-du-Lac, les municipalités de Yamaska, Saint-Gérard-Majella et Saint-Pie-de-Guire sont desservies par la Régie.

Le tout permettra de combler les besoins en matière d’espace, en ajoutant 2 000 mètres carrés de superficie de plancher grâce à un agrandissement par le côté et par l’arrière. La caserne sera ainsi plus fonctionnelle puisque les camions sont actuellement à l’étroit.

Une quatrième porte sera installée et une plus grande superficie de plancher permettra de stationner plus facilement les quatre à cinq camions. Des bureaux, une salle de formation et un vestiaire avec des douches pour les pompières seront aussi ajoutés, en plus de disposer des équipements autrement.

Le mur où se trouvent actuellement les boyaux et les différents équipements pour combattre le feu sera également défoncé. Il permettra de faire entrer un camion-échelle qui serait trop long pour entrer dans la caserne actuelle.

Actuellement, la Régie doit faire appel aux Services incendie de Nicolet, Drummondville ou Sorel-Tracy lorsqu’une intervention nécessite un camion-échelle. « J’ai dit aux municipalités de se préparer, parce que ça s’en vient, a prévenu le chef des pompiers, Richard Desmarais, en marge de la conférence de presse. On a l’impression qu’il faut des édifices en hauteur, mais c’est tout autant utile pour des bâtisses en longueur, et on en a beaucoup dans le coin. »

La Régie avait préalablement acheté et démoli la maison du voisin immédiat, ce qui lui permettra également d’avoir des espaces de stationnement pour le personnel de la caserne. Les travaux d’aménagement extérieur devraient être complétés au printemps prochain.

« Cette caserne réaménagée améliorera l’efficacité des interventions en sécurité incendie », a fait valoir le ministre Martin Coiteux. « C’est une infrastructure très importante pour couvrir les risques incendie », a renchéri le ministre Laurent Lessard.

Un projet de longue haleine

L’agrandissement de la caserne de pompiers est un dossier sur lequel la Régie travaillait depuis de nombreuses années.

Il s’agira d’ailleurs d’un troisième agrandissement depuis 1976, alors que les camions sont devenus de plus en plus imposants au fil des ans. Les pompiers sont appelés à intervenir sur les lieux des accidents ou en cas de catastrophe naturelle, ce qui demande de plus en plus d’équipements.

Un autre scénario avait également été envisagé, soit celui de relocaliser la caserne sur la route 132, à Saint-François-du-Lac. Celle-ci était plus centrale pour les cinq municipalités desservies. Elle offrait également différentes possibilités, dont un accès par l’arrière.

Une première demande de subventions a été refusée puisqu’elle ne rencontrait pas les critères d’admissibilité. Le projet a essuyé un deuxième revers quand la Régie n’a pu démontrer que la caserne actuelle était désuète ou désaffectée.

Elle a finalement pu acheter la maison voisine et procéder à l’agrandissement de la caserne. « Nous avons réalisé le tout dans l’harmonie, a évoqué le président de la Régie le maire de Saint-Pie-de-Guire, Benoît Bourque. La mise en commun des efforts de chacune des municipalités pour la réalisation de ce projet a été déterminante. »

image