17 janvier 2017
Un cours sur l’histoire et l’avenir de Sorel-Tracy offert aux aînés
Par: Deux Rives
Le maire Serge Péloquin, le professeur Yan Maclure, la présidente du comité UTA Sorel-Tracy Liliane Hardy, le responsable du cours René Lachapelle et l'instigateur du projet Jacques Patenaude. | Gracieuseté Stéphane Martin

Le maire Serge Péloquin, le professeur Yan Maclure, la présidente du comité UTA Sorel-Tracy Liliane Hardy, le responsable du cours René Lachapelle et l'instigateur du projet Jacques Patenaude. | Gracieuseté Stéphane Martin

L’Université du troisième âge (UTA) annonce un cours portant sur Sorel-Tracy afin de souligner le 375e anniversaire de la ville. Celui-ci sera offert au centre culturel à compter du 6 février prochain.

C’est en présence du maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin, que Liliane Hardy, présidente du comité de l’Université du troisième âge de Sorel-Tracy, et le responsable du cours, René Lachapelle, ont présenté le cours intitulé Sorel: un passé, un présent et un avenir.

L’instigateur du projet, Jacques Patenaude, voulait présenter une perspective historique de Sorel-Tracy dans le but d’informer les gens sur le passé. Le but est de réfléchir le présent et d’ouvrir une fenêtre sur l’avenir de la communauté soreloise afin de situer la ville à travers les époques.

De nombreux sujets seront abordés par les professionnels en charge dont l’occupation amérindienne, l’époque des chantiers maritimes, l’industrie de guerre, les Simard, le développement du syndicalisme, la désindustrialisation, l’Agenda 21 et l’écologie industrielle.

Les différents enseignants sont les acteurs mêmes de cette histoire qu’ils racontent déjà avec enthousiasme. Parmi ceux-ci, Yan Maclure, Anne-Marie Dulude, René Lachapelle, Linda Dufault, Patrick Péloquin, ainsi qu’Yves Fortin et Hélène Gignac, tous des Sorelois.

« On veut parler de Sorel-Tracy dans le temps, mais aussi dans le monde, et faire ressortir les liens entre les situations et en quoi la ville y est impliquée », expliquait Yves Fortin, un des enseignants qui couvre la portion avenir du projet.

Le maire Serge Péloquin s’est aussi adressé aux gens présents lors de la conférence de presse, mentionnant qu’il était ravi de la programmation de l’UTA.

« Je tiens à féliciter le comité pour l’initiative qui s’intègre très bien aux festivités du 375e », a-t-il exprimé, félicitant au passage les connaissances des personnes impliquées, qui font rayonner Sorel-Tracy.

« J’apprécie d’autant plus que vous parliez du futur et je suis convaincu que vos cours trouveront un écho dans la région », a-t-il ajouté.

Les cours de l’UTA sont offerts aux personnes de 50 ans et plus qui cherchent à demeurer actives et désirant continuer d’apprendre. Le tout ne requiert aucun diplôme et l’initiative se voudra très interactive avec les participants afin de partager histoires et anecdotes.

Pour plus d’information, visitez le www.Usherbrooke.ca/uta/monteregie.

image