10 mai 2016
Un billet gagnant de 50 M$ qui a semé l’émotion à l’épicerie
Par: Louise Grégoire-Racicot
Le propriétaire André Tellier, de IGA Tellier sur le boulevard Poliquin, récolte 1% du 50 M$ acheté à son épicerie. Il est ici en présence de la gérante de service, Audrey Perreault. | Photo TC Média - Pascal Cournoyer.

Le propriétaire André Tellier, de IGA Tellier sur le boulevard Poliquin, récolte 1% du 50 M$ acheté à son épicerie. Il est ici en présence de la gérante de service, Audrey Perreault. | Photo TC Média - Pascal Cournoyer.

La validation du billet gagnant d’un gros lot de 50 M$ remis par Loto-Québec à Marie-Claude Turcotte chez IGA André Tellier du boulevard Poliquin a semé tout un émoi, le 7 mai dernier, raconte le poissonnier Martin Lajeunesse.

Publicité
Activer le son

C’est lui qui a fait connaitre la bonne nouvelle en ayant la présence d’esprit de photographier le billet de validation du prix et en le publiant sur Facebook. Cinq minutes après, dit-il, cela circulait rapidement sur les réseaux sociaux

« Et je ne sais pas si cela est lié, mais dès le lendemain, je recevais 20 demandes d’amitié de gens que je ne connaissais pas au lieu d’une par semaine comme habituellement. Je crois que les gens pensaient que c’était moi qui avais gagné! »

C’est la fille du propriétaire André Tellier qui était à la caisse à ce moment, raconte M. Lajeunesse, qui a validé le billet gagnant. « Ça a créé toute une émotion car Mme Turcotte est une cliente que nous voyons régulièrement. Elle semblait abasourdie. Aussi le gérant lui a offert de ramener le couple chez lui, mais ce dernier a refusé. »

De plus, la somme imposante qu’elle a gagnée impressionnait tout le monde, poursuit-il. « Tu peux changer bien des choses dans une région avec autant d’argent, quand on y pense bien », dit-il.

Il souhaite cependant que Mme Turcotte, qui a deux enfants et un petit-enfant, croit-il, ne vive pas, ce qu’un de ses amis qui a un jour gagné 3,5 M$ à la loterie a vécu, sollicité par des organismes demandant des dons, ou des gens s’attendant toujours à ce qu’il paye la facture de tout le monde, au restaurant.

« Ça ne doit pas être facile à vivre », conclut-il en lui souhaitant bonne chance.

Un premier lot d’importance

Le propriétaire de l’épicerie André Tellier n’a, quant à lui, su que lundi dernier (9 mai), à 11h30, quelques minutes avant que Mme Turcotte ne reçoive son chèque au siège social de Loto-Québec, qu’elle l’avait acheté à son magasin. Ce qui lui vaut 1% du lot, soit 500 000$, lui a alors confirmé le représentant de Loto-Québec venu à Sorel-Tracy pour l’occasion.

« Contrairement au gros lot, ce montant est imposable », rajoute-t-il aussitôt, non sans l’apprécier.

« Cela me réjouit que ce prix ait été gagné dans la région et acheté à notre magasin. Mme Turcotte n’était pas elle-même certaine de l’endroit où elle l’avait acheté, puisqu’elle en achète aussi ailleurs. »

Le magasin vend des billets de Loto Québec depuis 2004, a-t-il révélé. Des clients ont déjà gagné de petits prix, mais certes pas significatifs comme celui-là, a-t-il commenté.

A-t-il vu, cette semaine, une augmentation des ventes de billets au magasin? « Le représentant de Loto-Québec m’a dit que la frénésie que pouvait provoquer un tel gain ne dure que quelques semaines, sans plus. On verra », a-t-il conclu.

image