15 décembre 2016
Un bilan de mi-saison satisfaisant pour les Éperviers
Par: Jean-Philippe Morin
Les Éperviers veulent entamer leur deuxième moitié de saison comme ils ont commencé la saison en octobre. | Photo: TC Média - Pascal Cournoyer

Les Éperviers veulent entamer leur deuxième moitié de saison comme ils ont commencé la saison en octobre. | Photo: TC Média - Pascal Cournoyer

Avec sept victoires de suite en début d’année, les Éperviers de Sorel-Tracy étaient partis pour la gloire. Mais avec quatre défaites lors des cinq derniers matchs, ils ont glissé au troisième rang. L’entraîneur-chef Serge Forcier est tout de même satisfait de la première moitié de saison des siens et il connaît les points à améliorer dans les prochaines semaines.

Les Éperviers (13 victoires et 6 défaites) ont perdu leurs trois derniers matchs et quatre de leurs cinq derniers. Mais l’entraîneur est loin de s’en préoccuper.

« On a eu une séquence de trois matchs en trois soirs, dont deux à l’extérieur. En plus, on s’est fait voler à Jonquière dans le troisième match. Je trouve qu’on s’est très bien défendu. Je ne suis pas alarmiste du tout. Il faut virer ça de bord en fin de semaine, par contre », analyse M. Forcier.

Le pilote des Éperviers aime aussi le désavantage numérique de l’équipe, qui affiche un taux de réussite de 85%. « On a aussi eu de belles surprises, comme [le gardien Charles] Corsi, qui a été élu joueur défensif du mois de novembre dans la ligue. Nos gardiens font la job, on joue très bien défensivement, on ne donne pas beaucoup de buts, ni de tirs au but. »

« Quand on a commencé l’année, le système de jeu était déjà en place, alors l’ajout de trois ou quatre nouveaux joueurs a été facile. On ne partait pas de zéro, ce pourquoi on a eu un bon début de saison, selon moi », poursuit M. Forcier.

L’équipe a maintenant 26 points en 19 matchs. Elle affiche un point de retard sur le Cool FM de Saint-Georges-de-Beauce et huit points de retard sur les Marquis de Jonquière, qui n’ont que deux défaites en 19 matchs cette saison.

Des points à améliorer

Même s’il se dit satisfait de cette première moitié de saison, certains aspects du jeu global des Éperviers restent à améliorer, selon le pilote des Sorelois. À débuter par l’avantage numérique. Depuis quelques matchs, la situation s’est améliorée, alors que les unités spéciales affichent un taux de réussite de 19%.

« Il y a quelques semaines, on était à 12%. Je n’ai jamais vu ça un aussi bas taux et une équipe dans le haut du classement. Mais on pratique l’avantage numérique lors des entraînements et ça se replace tranquillement », souligne M. Forcier.

L’entraîneur pointe aussi du doigt les blessures qui ont affligé son équipe. « PJ Corsi a été absent pendant une longue période, et quand il est revenu, c’est David Rose qui est tombé au combat. On n’a presque pas joué de match sans joueurs importants blessés. Alors de dire qu’on va terminer premiers ou deuxièmes à la fin de la saison, ça dépend un peu de ça aussi. »

Autre point à améliorer : l’intensité pendant 60 minutes, selon le coach. « Notre plus beau match a été la victoire de 5-0 à domicile contre Jonquière. On a vraiment démontré une intensité pendant 60 minutes. Pour la deuxième moitié de saison, on veut que nos matchs ressemblent à ça. Pas de 30 ou 40 minutes d’intensité, mais bien 60. On veut aussi que nos gars soient plus agressifs, qu’ils frappent plus », conclut Serge Forcier.

Le prochain match des Éperviers aura lieu le vendredi 16 décembre, à 20h, au Colisée Cardin contre les 3L de Rivière-du-Loup.

image