17 décembre 2018
Éperviers de Sorel-Tracy
Un bilan de mi-saison qui se traduit par un manque de profondeur
Par: Jean-Philippe Morin

Les Pétroliers du Nord de Saint-Jérôme, nouvelle équipe depuis le départ des BlackJacks de Berlin, ont battu les Éperviers au Colisée Cardin le 14 décembre. (Photo : Pascal Cournoyer)

Les Pétroliers du Nord de Saint-Jérôme, nouvelle équipe depuis le départ des BlackJacks de Berlin, ont battu les Éperviers au Colisée Cardin le 14 décembre. (Photo : Pascal Cournoyer)

Les Pétroliers du Nord de Saint-Jérôme, nouvelle équipe depuis le départ des BlackJacks de Berlin, ont battu les Éperviers au Colisée Cardin le 14 décembre. (Photo : Pascal Cournoyer)

Les Pétroliers du Nord de Saint-Jérôme, nouvelle équipe depuis le départ des BlackJacks de Berlin, ont battu les Éperviers au Colisée Cardin le 14 décembre. (Photo : Pascal Cournoyer)

Les Pétroliers du Nord de Saint-Jérôme, nouvelle équipe depuis le départ des BlackJacks de Berlin, ont battu les Éperviers au Colisée Cardin le 14 décembre. (Photo : Pascal Cournoyer)

Les Pétroliers du Nord de Saint-Jérôme, nouvelle équipe depuis le départ des BlackJacks de Berlin, ont battu les Éperviers au Colisée Cardin le 14 décembre. (Photo : Pascal Cournoyer)

Les Pétroliers du Nord de Saint-Jérôme, nouvelle équipe depuis le départ des BlackJacks de Berlin, ont battu les Éperviers au Colisée Cardin le 14 décembre. (Photo : Pascal Cournoyer)

Les Pétroliers du Nord de Saint-Jérôme, nouvelle équipe depuis le départ des BlackJacks de Berlin, ont battu les Éperviers au Colisée Cardin le 14 décembre. (Photo : Pascal Cournoyer)

Les Pétroliers du Nord de Saint-Jérôme, nouvelle équipe depuis le départ des BlackJacks de Berlin, ont battu les Éperviers au Colisée Cardin le 14 décembre. (Photo : Pascal Cournoyer)

Les Pétroliers du Nord de Saint-Jérôme, nouvelle équipe depuis le départ des BlackJacks de Berlin, ont battu les Éperviers au Colisée Cardin le 14 décembre. (Photo : Pascal Cournoyer)

Les Pétroliers du Nord de Saint-Jérôme, nouvelle équipe depuis le départ des BlackJacks de Berlin, ont battu les Éperviers au Colisée Cardin le 14 décembre. (Photo : Pascal Cournoyer)

Les Pétroliers du Nord de Saint-Jérôme, nouvelle équipe depuis le départ des BlackJacks de Berlin, ont battu les Éperviers au Colisée Cardin le 14 décembre. (Photo : Pascal Cournoyer)

Les Pétroliers du Nord de Saint-Jérôme, nouvelle équipe depuis le départ des BlackJacks de Berlin, ont battu les Éperviers au Colisée Cardin le 14 décembre. (Photo : Pascal Cournoyer)

Les Pétroliers du Nord de Saint-Jérôme, nouvelle équipe depuis le départ des BlackJacks de Berlin, ont battu les Éperviers au Colisée Cardin le 14 décembre. (Photo : Pascal Cournoyer)

Les Pétroliers du Nord de Saint-Jérôme, nouvelle équipe depuis le départ des BlackJacks de Berlin, ont battu les Éperviers au Colisée Cardin le 14 décembre. (Photo : Pascal Cournoyer)

Les Pétroliers du Nord de Saint-Jérôme, nouvelle équipe depuis le départ des BlackJacks de Berlin, ont battu les Éperviers au Colisée Cardin le 14 décembre. (Photo : Pascal Cournoyer)

Les Pétroliers du Nord de Saint-Jérôme, nouvelle équipe depuis le départ des BlackJacks de Berlin, ont battu les Éperviers au Colisée Cardin le 14 décembre. (Photo : Pascal Cournoyer)

Les Pétroliers du Nord de Saint-Jérôme, nouvelle équipe depuis le départ des BlackJacks de Berlin, ont battu les Éperviers au Colisée Cardin le 14 décembre. (Photo : Pascal Cournoyer)

Les Pétroliers du Nord de Saint-Jérôme, nouvelle équipe depuis le départ des BlackJacks de Berlin, ont battu les Éperviers au Colisée Cardin le 14 décembre. (Photo : Pascal Cournoyer)

Les Pétroliers du Nord de Saint-Jérôme, nouvelle équipe depuis le départ des BlackJacks de Berlin, ont battu les Éperviers au Colisée Cardin le 14 décembre. (Photo : Pascal Cournoyer)

Les Pétroliers du Nord de Saint-Jérôme, nouvelle équipe depuis le départ des BlackJacks de Berlin, ont battu les Éperviers au Colisée Cardin le 14 décembre. (Photo : Pascal Cournoyer)

Les Pétroliers du Nord de Saint-Jérôme, nouvelle équipe depuis le départ des BlackJacks de Berlin, ont battu les Éperviers au Colisée Cardin le 14 décembre. (Photo : Pascal Cournoyer)

Les Pétroliers du Nord de Saint-Jérôme, nouvelle équipe depuis le départ des BlackJacks de Berlin, ont battu les Éperviers au Colisée Cardin le 14 décembre. (Photo : Pascal Cournoyer)

Les Pétroliers du Nord de Saint-Jérôme, nouvelle équipe depuis le départ des BlackJacks de Berlin, ont battu les Éperviers au Colisée Cardin le 14 décembre. (Photo : Pascal Cournoyer)

Les Pétroliers du Nord de Saint-Jérôme, nouvelle équipe depuis le départ des BlackJacks de Berlin, ont battu les Éperviers au Colisée Cardin le 14 décembre. (Photo : Pascal Cournoyer)

Le manque de profondeur a fait mal aux champions défendants de la Coupe Vertdure, les Éperviers de Sorel-Tracy, à certains moments de cette première moitié de saison. Malgré tout, la troupe de Christian Deschênes bagarre avec plusieurs formations pour le premier rang de la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH).

Avec une fiche de 11-6-2, les Éperviers sont troisièmes avec 24 points, deux points derrière les Marquis de Jonquière et un seul derrière l’Assurancia de Thetford Mines. Ils ont aussi quatre points d’avance sur les 3L de Rivière-du-Loup.

Cette parité fait en sorte que les équipes n’ont pas le droit au relâchement si elles veulent accéder au sommet, surtout avec l’ascension de la nouvelle équipe de Saint-Jérôme et la stabilité montrée par les autres formations. C’est pourtant ce qui est arrivé à la troupe soreloise, qui a perdu quatre de ses cinq derniers matchs, dont le dernier à domicile contre Saint-Jérôme, le 14 décembre.

« Cette mauvaise séquence coïncide avec la blessure de [Kevin] Gadoury. Pendant cette séquence, [Mathieu] Dumas et [Maxime] Ouimet ont aussi manqué des matchs. On n’a pas joué de matchs à 19 joueurs, sauf quand on mettait un défenseur à l’avant parce qu’il nous manquait de monde. C’est clair que notre manque de profondeur a fait mal », explique l’entraîneur-chef et directeur général Christian Deschênes.

Transaction majeure

C’est pourquoi les Éperviers ont procédé à une transaction d’importance la semaine dernière. Ils ont échangé l’attaquant Patrick Bordeleau, qui n’a presque pas joué cette année, en plus du défenseur Mathieu Leduc à Saint-Jérôme en retour du gardien Marc-Antoine Gélinas, du défenseur Samuel Noreau et de l’attaquant Antoine Houde-Caron.

« Je suis allé chercher de la profondeur aux trois positions. Même avec ces trois joueurs, on avait un joueur du senior AA à Thetford samedi. Ce n’est pas évident. C’est comme un cheval de course : si tu abuses toujours du même cheval, il peut être fatigué à la fin. C’est ce que je ne veux pas faire. Je veux épargner les gars parce qu’en séries, il n’y en aura pas de facile. Je ne cache pas que je regarde encore pour améliorer notre profondeur », souligne Christian Deschênes.

Avec Thetford Mines et Jonquière devant, l’entraîneur sait fort bien que les Éperviers auront fort à faire pour suivre ces deux formations.

« Les joueurs de leur liste sont arrivés tous en même temps. Je ne me plains pas, parce que ça m’est arrivé dans le passé aussi, mais cette année, c’est leur tour. J’aurais pensé que [Jean-François] Jacques et [François] Bouchard auraient joué avec nous, ils nous l’avaient confirmé, mais ils ne sont pas venus. Ça change les plans », admet-il.

Un souhait pour 2019

Malgré ce défi au niveau de la profondeur, Christian Deschênes se dit satisfait où son équipe est positionnée.

« Au final, sans Rioux, Massé, Cousineau, Bernier et Potvin, on est à deux points de la tête. […] Pour la deuxième moitié de saison, je souhaite qu’on puisse garder nos avances en troisième période. Je dirais qu’en première moitié, il y a trois matchs où on n’a vraiment pas été là. La moitié de nos défaites, on menait avec 10 minutes à faire en troisième période et on l’a échappé. On n’a pas su closer ou on jouait trop sur les talons. J’aimerais qu’on puisse closer nos matchs de bonne façon », conclut Christian Deschênes.

La prochaine rencontre locale des Éperviers aura lieu ce vendredi 21 décembre, à 20h au Colisée Cardin contre l’Assurancia de Thetford Mines.

image