18 avril 2016
Un an après une saisie, un suspect de St-Roch est toujours en cavale
Par: Julie Lambert
Les policiers sont toujours à la recherche du dernier suspect dans le projet Malaxer, le résident de Saint-Roch-de-Richelieu, Jean-Michel Mathieu. | Photo: Tirée de l’avis de recherche

Les policiers sont toujours à la recherche du dernier suspect dans le projet Malaxer, le résident de Saint-Roch-de-Richelieu, Jean-Michel Mathieu. | Photo: Tirée de l’avis de recherche

Un an après la plus grosse saisie de crystal meth de l’histoire au Québec et l’arrestation de 31 personnes, un dernier suspect est toujours en cavale. Les enquêteurs cherchent encore à coincer un résident de Saint-Roch-de-Richelieu, Jean-Michel Mathieu.

Ayant mobilisé 225 policiers le 23 avril 2015, le projet Malaxer visait le démantèlement de trois cellules d’un réseau de trafic de stupéfiants opérant à Montréal, à Longueuil et à Saguenay.

Lors de cette journée, 29 personnes avaient été arrêtées et 22 perquisitions effectuées. Les policiers ont saisi, entre autres, plus de 65 000 comprimés de méthamphétamine, 100 000$ en argent canadien, un kilogramme de cocaïne, 2 kg de haschisch, 100 sachets d’héroïne et quatre armes à feu.

À la suite de cette opération, trois personnes étaient recherchées par les policiers : Sébastien Loyer, 42 ans de Montréal, Anick Tremblay, 24 ans de Montréal, et Jean-Michel Mathieu, 33 ans de Saint-Roch-de-Richelieu.

Au cours de la dernière année, les enquêteurs ont réussi à localiser M. Loyer et Mme Tremblay, mais l’homme originaire de la région est toujours en cavale, souligne la sergente Audrey-Anne Bilodeau de la Sûreté du Québec (SQ) de Montréal.

« Les informations que nous détenons portent à croire qu’il serait à l’extérieur du pays. L’enquête est toujours en cours et il n’y a pas de nouveau développement depuis l’arrestation des deux autres personnes recherchées. »

Ces deux arrestations ont porté à 31 le nombre de personnes arrêtées dans le cadre de cette opération débutée en septembre 2013. On compte, parmi les personnes arrêtées, le caïd de la drogue Bruce Bariveau. Ce résident de Varennes était considéré par la police comme étant la tête dirigeante d’un des plus importants réseaux de trafiquants de drogues sur la Rive-Sud de Montréal.

Selon la sergente Bilodeau, cela demeure une des plus grande saisies de crystal meth jamais réalisée au Québec.

« Ce genre de saisie est rare, surtout dans la forme que nous avons trouvé les substances. Habituellement, elles sont sous forme de comprimés ou en poudre. Cette fois-ci, le crystal meth était dans le stade avant la transformation », explique-t-elle.

Description de Jean-Michel Mathieu

– Il mesure 1,75 mètre (5 pi 10 po).

– Il pèse 95 kg (210 lbs).

– Il a les cheveux et les yeux bruns.

– Il porte un tatouage dans le cou ainsi que des tatouages représentant une femme et une flamme sur le bras gauche.

Ce que les policiers ont saisi lors du projet Malaxer

– 65 000 comprimés de méthamphétamine

– 100 000$

– 1 kg de cocaïne

– 2 kg de haschisch

– 2 kg de cannabis

– 100 sachets d’héroïne

– 4 armes à feu

– 4 pistolets à impulsions électriques

– 2 véhicules

– Une résidence sous ordonnance de blocage d’une valeur de 2,1 M$

– 20 chaudières avec une substance s’apparentant à du crystal meth

– 5 barils avec une substance s’apparentant à de la méthamphétamine

– Plus de 19,5 kg de crystal meth

– 5 kg de crystal meth à sécher

– 800 kg de pâte en transformation vers du crystal meth

image