16 juin 2021
À Contrecœur et Saint-Antoine-sur-Richelieu
Un 10e Grand prix cycliste des mairies le 27 juin
Par: Jean-Philippe Morin

Les Dynamiks de Contrecœur affichent une belle relève, eux qui compteront sur une quinzaine de cyclistes lors du 10e Grand prix cycliste des mairies, le 27 juin. Photo gracieuseté

L’élite du cyclisme amateur québécois se donne à nouveau rendez-vous à Contrecœur et Saint-Antoine-sur-Richelieu, le 27 juin prochain, à l’occasion de la 10e édition du Grand prix cycliste des mairies.

Publicité
Activer le son

Bon an mal an, environ 300 participants de 16 ans et plus se donnent rendez-vous dans les rues des deux municipalités pour cette compétition, qui représente l’une des plus grosses courses pour les cyclistes amateurs au Québec.

Organisée par le Club cycliste Les Dynamiks de Contrecœur, cette compétition se tiendra sur le rang du Brûlé, la montée de la Pomme d’Or et la montée Lapierre jusqu’à la municipalité de Saint-Antoine-sur-Richelieu. Ces rues seront donc fermées à la circulation automobile de 6 h à 17 h, le 27 juin.

« On utilisera le même parcours que l’an dernier, à Contrecœur et Saint-Antoine. Ce sera à la fois urbain et rural, ce qui est apprécié des cyclistes », explique le président du Club cycliste Les Dynamiks de Contrecœur, Benoit Veilleux.

Une quinzaine de membres des Dynamiks dans les catégories junior et senior y participeront. De la région de Sorel-Tracy, le cycliste Martin Champigny y sera.

Cette traditionnelle course aura toutefois un cachet particulier cette année. Elle a été choisie comme épreuve servant de qualification pour l’équipe du Québec et l’équipe nationale en vue des championnats canadiens et championnats mondiaux de course sur route, ce qui amènera probablement la crème des cyclistes amateurs à Contrecœur lors de ce week-end.

Le 4 juillet prochain, une autre épreuve aura lieu à Contrecœur, soit une course contre-la-montre. À nouveau, cette compétition servira de qualifications pour les championnats du monde de cyclisme.

Le cyclisme en effervescence

Un engouement fort se fait sentir au club Dynamiks depuis le début de l’année. « En raison de la pandémie, le vélo devient une option intéressante puisqu’on peut le pratiquer même avec des restrictions sanitaires », explique Benoit Veilleux.

Cette effervescence s’est aussi fait sentir dans le nombre de membres du club, qui a presque doublé en un an.

« La relève est vraiment présente. On a accueilli 14 nouveaux membres âgés entre 6 et 16 ans, ce qui est un record pour nous. On a aussi implanté une nouvelle équipe senior féminine U23. On est fiers de ça », conclut le président des Dynamiks.

image