21 février 2017
Trois médailles en trois tournois pour les Vaillantes
Par: Jean-Philippe Morin
Les Vaillantes ont bien fait au tournoi de Gloucester, en Ontario. Elles ont gagné le bronze. | Photo: gracieuseté

Les Vaillantes ont bien fait au tournoi de Gloucester, en Ontario. Elles ont gagné le bronze. | Photo: gracieuseté

Les Vaillantes de Sainte-Victoire-de-Sorel n’ont pas chômé au cours des 17 derniers jours, disputant 11 parties dans trois différents tournois en mini-basket. Les joueuses de Pierre Lemay n’ont subi que deux défaites, récoltant au passage une première, une deuxième et une troisième position.

Publicité
Activer le son

L’aventure a d’abord débuté au tournoi du Collège de Montréal, les 3, 4 et 5 février. Ce tournoi était de catégorie atome (secondaire 1) et regroupait des équipes de garçons. Les Vaillantes, des filles de cinquième et sixième année, se sont pourtant rendues en finale dans un tournoi à 12 équipes, mais on dû baisser pavillon contre les Prédateurs de Laval.

« Il y avait des gars de 6’2’’ là-dedans, s’exclame l’entraîneur Pierre Lemay. En plus, deux de nos partantes étaient blessées. Je suis plus que satisfait de leurs performances. »

Les 11 et 12 janvier, les Vaillantes se sont rendues à Gloucester, en Ontario, pour un tournoi U14 (moins de 14 ans). Avec des filles de 10, 11 et 12 ans, elles ont joué contre des filles plus âgées et sont tout de même parvenues à remporter une médaille de bronze.

« On a disputé cinq parties en 40 heures, commente M. Lemay. On a perdu contre Toronto en demi-finale par neuf points, mais on a réussi à battre l’autre équipe de Toronto par 25 points en finale pour le bronze. »

Puis les 18 et 19 février, les Vaillantes ont disputé le tournoi de Rosemère. En finale, elles ont affronté leurs rivales de Louis-Bourg, qu’elles ont battu 25-24.

« C’était notre troisième affrontement et la fiche était de 1-1 entre nous deux. C’est une grande rivalité qui dure depuis longtemps et ce match était très intense », souligne Pierre Lemay.

« C’était un scénario d’Hollywood! On a reçu les plus beaux compliments des arbitres, qui étaient impressionnés par leur style de jeu. Les entraîneurs sont bien fiers des joueuses », conclut-il.

image