22 janvier 2021
Expansion du Port de Montréal à Contrecœur
Trois équipes qualifiées pour le projet
Par: Katy Desrosiers

D’ici 2024, l’APM et ses partenaires privés souhaitent aménager un nouveau terminal à conteneurs à la fine pointe de la technologie à Contrecœur. Photo gracieuseté

Trois équipes d’entreprises ont été jugées qualifiées par l’Administration portuaire de Montréal (APM) pour la conception et la construction du futur terminal à conteneurs du Port de Montréal à Contrecœur.

Publicité
Activer le son

La première équipe, par ordre alphabétique, est Ancre Contrecœur, représentée par l’entreprise Dagados Canada, à laquelle s’associe AECOM Consultants.

Le seconde équipe est CAP Contrecœur, composée des entreprises Eurovia Québec Grands projets, Janin Atlas, Soletanche Bachy International et VINCI Infrastructure Canada, auxquelles s’associent GHD Consultants, COWI North America et CH2M Hill Canada.

La troisième équipe est Kiewit-Pomerleau, composée des entreprises Construction Kiewit et Pomerleau, auxquelles s’associent CIMA+, Englobe, Hatch et Solmatech.

L’appel de qualification a été publié le 4 août 2020 sur une plateforme d’appels d’offres. Sur les cinq dossiers de candidature reçus, après évaluation, les trois équipes précédentes ont été décrétées qualifiées pour le projet. Elles seront donc invitées à présenter une soumission dans le cadre de l’appel de propositions pour la réalisation de la conception et de la construction du terminal à conteneurs.

« […] Cet intérêt envers le futur terminal à conteneurs de Contrecœur démontre que l’APM présente un projet préparé avec rigueur, qui offre des perspectives de développement et de rayonnement appréciables pour les entreprises du secteur de la construction et des infrastructures », affirme le président-directeur général de l’APM, Martin Imbleau.

L’Agence d’évaluation d’impact du Canada poursuit son travail et l’ensemble du processus d’approvisionnement demeure conditionnel à l’obtention des autorisations requises.

Le projet d’expansion du Port de Montréal à Contrecœur, évalué entre 750 M$ et 950 M$, permettra à terme la manutention de 1,15 million de conteneurs. Il prévoit aussi la création de 5000 emplois pendant la phase de construction et 1000 pendant la phase d’exploitation.

image