31 mars 2021
Trois équipes de l’école Bernard-Gariépy à la finale québécoise de l’Expo-sciences
Par: Jean-Philippe Morin

Plusieurs des élèves ayant participé à l’Expo-sciences ont remporté des prix. (Note : les photos ont été prises individuellement, puis collées dans un montage.) Photos gracieuseté

Trois équipes de l’école secondaire Bernard-Gariépy ont tellement réussi à impressionner les juges de l’Expo-sciences régionale qu’elles se rendront à la finale québécoise qui se tiendra du 22 au 25 avril.

Publicité
Activer le son

Du 18 au 20 mars, la finale régionale réunissait virtuellement plusieurs équipes de la Montérégie appelées à présenter leur projet scientifique. Les équipes soreloises ont très bien fait et sept projets ont été récompensés.

Trois équipes à la finale provinciale

D’abord, pour son projet « Les barrages hydroélectriques », Youri Paul-Goulet (première secondaire) a remporté trois prix : une participation à la Super Expo-sciences Hydro-Québec finale québécoise, une médaille d’or dans la catégorie junior et le prix Druide informatique. Il traite entre autres de l’hydro-électricité, cette source d’énergie qui fonctionne grâce au courant de l’eau qui fait tourner les turbines.

Raphaël Cyr et Jean-Sébastien Latour (première secondaire), avec le projet « Les trous noirs », ont remporté deux prix, soit eux aussi une participation à la finale d’Expo-sciences dans la catégorie junior ainsi qu’une médaille d’argent dans la catégorie junior. Les deux élèves traitent notamment de la provenance de ce phénomène de l’espace et des personnes qui les ont étudiés.

Et pour « Le robot distributeur », Audrée-Ann Blyth et Charles Nadeau (deuxième secondaire) ont remporté deux prix, soit une participation à la finale ainsi qu’un prix Jeunesse en TI d’une valeur de 150 $. Le sujet porte sur un robot distributeur de médicaments et de son utilité dans la société, notamment en lien avec la COVID-19 et son rapport avec l’humain.

Quatre autres équipes couronnées

Pour « Un puits sans fond », Joël St-Jacques (première secondaire) a remporté la médaille de bronze dans la catégorie junior. Seulement deux équipes junior peuvent être représentées à la finale québécoise (médailles d’or et d’argent), mais le fait que trois équipes soreloises aient remporté des médailles chez les juniors est plutôt exceptionnel.

Également, pour « L’infiniment petit », Arnaud Charest et Lucas Olivier (deuxième secondaire) ont remporté le prix Tyrolienne Montréal.

Pour « Glou! Glou! Glou! », Coralie Hébert et Julie-Anne St-Hilaire (deuxième secondaire) ont remporté le prix des Cercles des Jeunes Naturalistes.

Finalement, pour « La Terre, et ensuite ? », Charles Dionne et Louis-Marie Lebeau (deuxième secondaire) ont remporté le prix Ted Rogers d’une valeur de 100 $.

image