29 décembre 2015
Treize budgets aux dépenses restreintes
Par: Louise Grégoire-Racicot
Chaque muncipalité de la région a adopté son budget 2016 en décembre dernier. Il est possible de consulter leurs sites web respectifs pour en connaitre les détails. | Photo: Déposit Photos

Chaque muncipalité de la région a adopté son budget 2016 en décembre dernier. Il est possible de consulter leurs sites web respectifs pour en connaitre les détails. | Photo: Déposit Photos

À parcourir les budgets 2016 votés dans les 12 municipalités de la MRC de Pierre-de Saurel et à Contrecoeur, on constate que tous les élus ont restreint les dépenses de leur municipalité.

Six ont gelé le compte de taxes, d’autres l’ont légèrement augmenté. Tous avaient en tête de ne pas exiger plus que la hausse du coût de la vie.

Il faut noter que la taxe foncière n’est pas la seule à composer la facture du contribuable. Plusieurs municipalités y ajoutent d’autres taxes (eau, eaux usées, police, incendie, voirie, etc.). Toutes ne sont pas comptabilisées de la même façon. Certaines sont à tarif fixe, d’autres selon l’évaluation.

Que disent les maires des budgets adoptés dans leur municipalité?

Marie Libert, Saint-Aimé

« Notre taux de taxes augmente à 0,72$/100$, car il fallait prévoir des sommes pour la réparation de la route à la suite du glissement de terrain. Mais on a aussi puisé dans le surplus pour alléger le fardeau des contribuables. »

Michel Blanchard, Saint-David

« Le contrat de déneigement a grimpé de 20 000$ cette année. Et en 2016, on fera des travaux préparatoires à l’asphaltage de nos routes. Ce qui explique la petite hausse de taxes imposées. Le reste ne bouge pas. »

Denis Marion, Massueville

« Nous avons une assiette fiscale restreinte et devons faire face à des augmentations cette année, ce qui fait que le compte de taxes augmente de 2,2%. Heureusement, nous avons un surplus, notre marge de manoeuvre en cas de surprises. »

Claude Pothier, Saint-Roch-de-Richelieu

« On augmente la taxe foncière de 0,05$ pour pouvoir rattraper la mise à niveau de nos infrastructures, pour combler les coûts de la syndicalisation de nos pompiers et rééquilibrer les inégalités introduites par le nouveau rôle d’évaluation de 2015. Il y a des choses qu’on ne voulait pas reporter à plus tard. »

Serge Péloquin, Sorel-Tracy

« C’est le troisième gel de taxes consécutif. En ralentissement économique, on a fait comme bien des villes: ne pas augmenter les taxes, mais plutôt trouver de nouvelles sources de revenus qui nous permettent de planifier des projets. On ne taxe pas non plus pour constituer des coussins. »

Sylvain Dupuis, Saint-Ours

« Notre taux de taxes a diminué légèrement parce que nous avons une nouvelle évaluation. Une fois encore, on a de l’argent pour réaliser de beaux projets. Et les chiffres qui apparaissent au budget sont bien réels et réalistes. »

Olivar Gravel, Saint-Joseph-de-Sorel

« La municipalité a diminué ses dépenses de 12%, parce qu’elle n’a pas, comme en 2015, un projet de rénovation de bâtiments. Elle maintient le même taux de taxes depuis trois ans, se permettant de poursuivre son embellissement, assurer la pérennité de ses infrastructures et des services aux citoyens. »

Louis R. Joyal, Yamaska

« On a augmenté nos taxes pour se réajuster: après la nouvelle évaluation déposée en 2015, nous avions fait l’erreur de baisser le taux. Il nous faut donner un coup pour remettre à niveau nos infrastructures routières et améliorer notre station de pompage. »

Luc Cloutier, Saint-Gérard-Magella

« On a augmenté la taxe de 0,01$/100$ d’évaluation, moins que la hausse du coût de la vie, en tenant compte de la capacité de payer des gens. On cherche à maintenir les services. Mais l’on saura ce qui adviendra de l’église que nous ne pouvons certainement pas payer. On cherchera un plan B si la subvention demandée ne vient pas. »

Michel Péloquin, Sainte-Anne-de-Sorel

« Même si l’évaluation a augmenté, on a voulu restreindre nos dépenses en gérant de façon serrée, mais sans couper de services. Car nous savons qu’il y a de lourdes dépenses à venir, dont la réfection du chemin du Chenal du moine. Et on veut le faire sans hypothéquer l’avenir. »

Gilles Salvas, Saint-Robert

« Le budget est resté le même qu’avant le nouveau rôle d’évaluation. On a baissé le taux de taxes. On enregistre de légères dépenses pour le service incendie et la taxe sur la voirie, mais le budget reste le même. Notre dette s’éteint. Et notre municipalité est en bonne santé financière. »

Jean-François Villiard, Sainte-Victoire-de-Sorel

« Malgré la hausse des coûts au service d’incendie et de la quote-part de la MRC, nous avons réussi à geler le taux de taxes, respecter la capacité de payer de nos contribuables et maintenir les services, en cette période d’incertitude économique. On cherche à faire plus avec moins. »

Suzanne Dansereau, Contrecoeur

« Nous profitons du contexte de croissance dans lequel la Ville évolue. Notre population a augmenté de 4,97% depuis 2014 et notre développement résidentiel est en hausse de 2,69%. Ce budget permettra de limiter l’impact du nouveau rôle d’évaluation de 2016-2018 tout en gardant

Municipalité Pop. Budget Taux taxation/100$ Autres taxes/100$ Variation Vidanges Eau (base)
Massueville 527 842 830$ 1352$ Égouts, éclairage de rues +2,2% 142$

50$

Saint-Aimé 516 1 623 159$ 0,725$ ND 150$ 50$
Saint-Roch-de-Riichelieu 2192 2 327 449$ 0,795$ SQ, égouts, incendie +6,7% 148$ 100$
Sorel-Tracy 34 967 55 200 000$

1,05$ (Tracy)

1,11$ (Sorel)

Eaux usées Gel 150$ 125$
Saint-Ours 1750 ND 0,6148$ Eaux usées (215$) Gel 149$ 130$
Saint-Joseph-de- Sorel 1594 4 455 100$ 1,20$ Gel 125$
Yamaska 2915 3 431 071$ 0,90$ SQ, eaux usées +11,9% 149.40$ 135$
Sainte-Anne-de-Sorel 2715 2 783 963$ 0,90$ Égouts (179$) Gel 150$ 62$
Saint-Robert 1859 1 994 641$ 0,5505$ Égouts (108,05$) Gel el150$ 50$
Sainte-Victoire-de-Sorel 2565 3 183 690$ 0,79$ Égouts (200$) Gel 171$

100$

Saint-Gérard-Majella 280 521 706$ 0,6292$ +1,6% 149$
Saint-David 840 1 704 009$ 0,776$ +2,99%
Contrecoeur 7234 13 261 163$ 0,597$ Égouts (#79$) +0,92% 225$ 207$
image