5 mai 2017
Toujours aussi amoureux après 65 ans de mariage
Par: Sarah-Eve Charland

Gisèle et Gérard Théroux souligneront leur 65e anniversaire de mariage le 10 mai. Même s’ils jugent cet événement sans artifice, les résidents du Marquis de Tracy reconnaissent avoir énormément de chance de vivre une aussi longue vie commune.

Ils se sont rencontrés il y a près de 67 ans. Ils habitaient sur le même rang, Gisèle à Saint-David et Gérard à Yamaska. Il l’a séduite en lui chantant la sérénade à partir de chez lui à l’aide d’un amplificateur.

« Je ne serais jamais sortie avec lui s’il n’avait pas été musicien », raconte Mme Théroux.

De son côté, M. Théroux se rappelle de ces belles années. « Il y avait beaucoup de jeunes filles qui me tournaient autour. J’étais musicien. On disait que j’étais le Paul Brunelle de Yamaska. J’ai choisi Gisèle parce que c’était la plus belle. »

Ils se sont fréquentés pendant deux ans avant de se marier.

La musique au cœur de l’histoire

La musique a toujours fait partie de la famille. Gérard Théroux a fondé le groupe Les Oiseaux Bleus avec lequel il s’est produit dans des mariages toutes les fins de semaine pendant près de 50 ans.

Ayant un horaire chargé en combinant son travail sur la ferme familiale et dans le milieu de la construction, il a convaincu sa femme de se lancer une entreprise de traiteur.

« C’était pour qu’on puisse travailler ensemble les fins de semaine. Sinon, on ne se voyait presque pas, seulement dans le lit le soir. Pour nous, c’était important de travailler en famille », mentionne Gérard Théroux.

« On était des grouilleux! On a eu une belle vie », ajoute sa femme.

Chanceux d’être là

Ils se comptent chanceux de partager une vie commune après toutes ces années. Gisèle Théroux a dû faire face à plusieurs problèmes de santé tout au long de sa vie. Il y a deux ans, elle a été déclarée cliniquement morte pendant quelques instants avant de reprendre vie.

« Les médecins m’ont dit que j’étais une miraculée », souligne-t-elle.

Malgré tout, elle et son mari ont gardé leur sens de l’humour. Ils chantent à l’occasion la chanson Une pilule, une petite granule à leurs confrères au Marquis de Tracy.

« Aujourd’hui, on profite de la vie. On est assez vivant », conclut celle qui a appris à jouer de la guitare vers 40 ans afin de partager la passion de son mari.

Ils sont les fiers parents de six enfants, sept petits-enfants et trois arrière-petits-enfants.

image