8 décembre 2018
Théroux éblouissant à son retour
Par: Jean-Philippe Morin
David Théroux est bel et bien de retour, lui qui a signé un retentissant KO au huitième round. (Photo : Pascal Cournoyer)

David Théroux est bel et bien de retour, lui qui a signé un retentissant KO au huitième round. (Photo : Pascal Cournoyer)

David Théroux est bel et bien de retour, lui qui a signé un retentissant KO au huitième round. (Photo : Pascal Cournoyer)

David Théroux est bel et bien de retour, lui qui a signé un retentissant KO au huitième round. (Photo : Pascal Cournoyer)

David Théroux est bel et bien de retour, lui qui a signé un retentissant KO au huitième round. (Photo : Pascal Cournoyer)

David Théroux est bel et bien de retour, lui qui a signé un retentissant KO au huitième round. (Photo : Pascal Cournoyer)

David Théroux est bel et bien de retour, lui qui a signé un retentissant KO au huitième round. (Photo : Pascal Cournoyer)

David Théroux est bel et bien de retour, lui qui a signé un retentissant KO au huitième round. (Photo : Pascal Cournoyer)

David Théroux est bel et bien de retour, lui qui a signé un retentissant KO au huitième round. (Photo : Pascal Cournoyer)

David Théroux est bel et bien de retour, lui qui a signé un retentissant KO au huitième round. (Photo : Pascal Cournoyer)

David Théroux est bel et bien de retour, lui qui a signé un retentissant KO au huitième round. (Photo : Pascal Cournoyer)

David Théroux est bel et bien de retour, lui qui a signé un retentissant KO au huitième round. (Photo : Pascal Cournoyer)

David Théroux est bel et bien de retour, lui qui a signé un retentissant KO au huitième round. (Photo : Pascal Cournoyer)

David Théroux est bel et bien de retour, lui qui a signé un retentissant KO au huitième round. (Photo : Pascal Cournoyer)

David Théroux est bel et bien de retour, lui qui a signé un retentissant KO au huitième round. (Photo : Pascal Cournoyer)

David Théroux est bel et bien de retour, lui qui a signé un retentissant KO au huitième round. (Photo : Pascal Cournoyer)

David Théroux est bel et bien de retour, lui qui a signé un retentissant KO au huitième round. (Photo : Pascal Cournoyer)

David Théroux est bel et bien de retour, lui qui a signé un retentissant KO au huitième round. (Photo : Pascal Cournoyer)

David Théroux est bel et bien de retour, lui qui a signé un retentissant KO au huitième round. (Photo : Pascal Cournoyer)

David Théroux est bel et bien de retour, lui qui a signé un retentissant KO au huitième round. (Photo : Pascal Cournoyer)

David Théroux est bel et bien de retour, lui qui a signé un retentissant KO au huitième round. (Photo : Pascal Cournoyer)

David Théroux est bel et bien de retour, lui qui a signé un retentissant KO au huitième round. (Photo : Pascal Cournoyer)

David Théroux est bel et bien de retour, lui qui a signé un retentissant KO au huitième round. (Photo : Pascal Cournoyer)

David Théroux est bel et bien de retour, lui qui a signé un retentissant KO au huitième round. (Photo : Pascal Cournoyer)

David Théroux est bel et bien de retour, lui qui a signé un retentissant KO au huitième round. (Photo : Pascal Cournoyer)

David Théroux est bel et bien de retour, lui qui a signé un retentissant KO au huitième round. (Photo : Pascal Cournoyer)

David Théroux est bel et bien de retour, lui qui a signé un retentissant KO au huitième round. (Photo : Pascal Cournoyer)

David Théroux est bel et bien de retour, lui qui a signé un retentissant KO au huitième round. (Photo : Pascal Cournoyer)

David Théroux a réussi son retour à la compétition devant ses partisans, le 7 décembre à la salle Jani-Ber. Le favori de la foule, après avoir martelé Abraham Gomez au cours des sept premiers rounds, a donné le coup de grâce à son adversaire à 53 secondes du huitième et dernier engagement, récoltant ainsi son 10e KO en carrière.

Il ne s’agissait pas d’une marche dans le parc pour le boxeur sorelois (14-3-0, 10 KO), bien qu’il ait remporté tous les rounds avant son KO. Il a ébranlé le Mexicain (28-18-1, 13 KO) dès le premier round avec plusieurs coups au corps, mais ce dernier n’a pas bronché. Gomez a été coupé au deuxième round par un coup de tête accidentel de Théroux, puis au début du troisième, ce fut autour de Théroux d’être coupé au-dessus de l’oeil.

« Je suis content du KO, mais aussi d’avoir fait huit rounds, surtout que ça fait un an que je n’ai pas boxé », a commenté David Théroux, à sa sortie du ring.

« Quand je lui ai fait mal au corps au premier round, je n’avais jamais pensé faire huit rounds. Je pensais l’arrêter dans les trois premiers rounds. Mais comme je revenais après une longue absence et une blessure à la main, j’ai pris un step back, j’ai regardé ce qui se passait et je voulais faire des rounds. Je n’aurais quand même jamais pensé me rendre au huitième », ajoute-t-il.

Le Sorelois dit n’avoir ressenti aucune douleur à la main pendant ou après son combat. Il ne s’est pas laissé déconcentrer par la foule qui scandait son nom à plusieurs moments durant le combat non plus. « Je suis resté dans mon plan de match », dit-il.

Maintenant que ce premier combat en un an est derrière lui, David Théroux n’ose pas s’avancer sur la suite des choses. « C’est le temps des Fêtes, j’ai eu une grosse coupure, j’ai fait un gros huit rounds… Je n’ai pas reçu beaucoup de coups, mais je vais en profiter pour prendre un temps des Fêtes relax et revenir en force par la suite », conclut-il.

De son côté, son entraîneur Pierre Bouchard s’est dit heureux du dénouement, même si son protégé s’est laissé emporter quelques fois. « Des fois, David était trop près [de son adversaire] pour rien. Il aime ça, c’est sûr, mais quand il restait derrière, c’était beau à voir. Il variait entre les coups au corps et à la tête. Mais en même temps, David aime se battre! Ç’a donné tout un spectacle. »

En sous-carte

Lors des quatre premiers combats, le public a eu droit à des débuts professionnels de trois jeunes boxeurs du gymnase Boxemontreal.com.

Un d’entre eux a fait les frais de la demi-finale du gala, Abed El-Safadi. Il a vaincu Jonathan Avith Jimenez Gonzalez (3-2-0, 1 KO) par décision unanime (2 X 40-36 et 1 X 39-37).

Un autre protégé de Boxemontreal.com, Brahim Khrayzat, a aussi bien fait à ses débuts professionnels. Le Mexicain Jair Baltazar Espinosa (1-3-0) lui a donné une bonne opposition, mais c’est finalement le Montréalais qui est sorti vainqueur par décision unanime (3 X 39-37).

Le deuxième combat de la soirée mettait aux prises Chann Thonson (5-0-0, 4 KO) face à Miguel Covarrubias (3-8-3, 1 KO). Dans ce qui s’est avéré un des meilleurs combats du gala, le jeune homme de Brossard a dû puiser dans ses ressources pour venir à bout du Mexicain par décision unanime (2 X 40-36 et 1 X 39-37).

Finalement, en lever de rideau, Eder Clervoix n’a eu aucune difficulté, à son premier combat chez les pros, à passer le KO au deuxième round à Nestor Martinez Vazquez (2-4-0).

image