1 décembre 2020
Terrain de l’ancien Café St-Thomas : la Ville démontre son intérêt
Par: Jean-Philippe Morin

La Ville de Sorel-Tracy veut acquérir le terrain situé à l’intersection des rues du Roi et George, où était situé le Café St-Thomas. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

La Ville de Sorel-Tracy souhaite conclure une entente gré à gré avec le propriétaire du terrain de l’ancien Café St-Thomas, situé à l’intersection des rues du Roi et George, dans le but de revitaliser son centre-ville.

Publicité
Activer le son

Le conseil municipal a en effet adopté, en séance extraordinaire le 23 novembre, une résolution concernant le lot 4 481 859 du cadastre du Québec. « La procédure entamée est une procédure administrative qui vise à signifier au propriétaire l’intention de la Ville d’acquérir le terrain pour un usage à des fins municipales par l’inscription d’une réserve de droit de propriété », explique la Ville dans un communiqué.

À défaut d’une entente entre les deux parties, la Ville pourra mettre de l’avant des procédures d’expropriation. Le cabinet DHC avocats a d’ailleurs été mandaté pour entreprendre ces procédures d’expropriation advenant la situation. Geoterra s’occupera du plan et de la confection technique du lot, tandis que la firme Paré, Ladouceur et associés inc., évaluateur immobilier professionnel, pour un rapport d’évaluation.

Questionné par la candidate à l’élection municipale Corina Bastiani sur ce que compte faire précisément le conseil à propos de ce terrain, le maire Serge Péloquin a relu la proposition, puis a souligné que c’était pour des « fins municipales », selon les « orientations du conseil ».

« Le conseil municipal juge que la revitalisation du centre-ville doit être une priorité, surtout dans un contexte de relance économique en lien avec la pandémie », conclut-on dans le communiqué.

Appelé à commenter au lendemain de l’adoption de cette résolution, le propriétaire du terrain, Thomas Lessard, n’a pas voulu émettre de commentaire. Il a appris seulement le lendemain de la séance que le conseil municipal souhaitait acquérir son terrain.

image