5 mars 2018
Confirmé comme candidat en vue de l'élection provinciale
Sylvain Rochon mise sur l’économie et le maintien des services en santé dans Richelieu
Par: Sarah-Eve Charland

Jean-François Lisée et Sylvain Rochon lors de l'investiture de ce dernier (Photo : Pascal Cournoyer)

Sylvain Rochon (Photo: Pascal Cournoyer)

La campagne électorale provinciale, en vue du vote le 1er octobre, portera sur la proximité des services, l’économie et la gouvernance locale dans la circonscription de Richelieu, croit le député Sylvain Rochon. Ce dernier a été confirmé comme candidat du Parti québécois le 4 mars, à Sorel-Tracy, devant près de 200 partisans, le chef Jean-François Lisée et les députés péquistes Stéphane Bergeron et André Villeneuve.

« Le Parti québécois pourra redonner le pouvoir aux gens de Richelieu, aux régions et à ses citoyens. Pas le pouvoir aux régions administratives. Il faut leur donner les moyens de relever leurs défis à leurs façons en éducation, en santé et sur les leviers économiques », affirme M. Rochon, en entrevue, au lendemain de son investiture.

Il avait fait de la centralisation des centres de pouvoir l’un de ses chevaux de bataille lors de la campagne électorale de l’élection partielle en mars 2015. Un mois après son élection, les hôpitaux ont été fusionnés en Centres intégré de santé et de services sociaux (CISSS).

Depuis son élection, il a notamment suggéré la création d’un comité de liaison en santé auprès de la MRC de Pierre-De Saurel.

« Depuis, on se réunit entre élus et travailleurs du monde de la santé. On veut maintenir les services de proximité dans la région, mais aussi les améliorer. J’accompagne des gens qui prennent conscience qu’il faut se battre. C’est en se battant ensemble comme on l’a fait dans le dossier du bronchoscope qu’on gagne. J’ai envie de plusieurs autres victoires avec les gens de chez moi », mentionne-t-il.

Il rappelle que le Parti québécois avait voté contre la loi régissant la Caisse de dépôt parce qu’on n’y retrouvait pas de clause d’achat local. La construction des trains du Réseau express métropolitain a été confié à Alstom. À l’heure actuelle, on ne sait pas si les employés de Sorel-Tracy participeront au projet.

« Je me suis battu à plusieurs reprises pour qu’on tienne compte des travailleurs de Sorel-Tracy dans les contrats en en énergie comme en transport. On fait ici des turbines et des bogies. […] C’est pour créer des jobs, pas en Asie, mais des jobs ici au Québec et surtout à Sorel-Tracy. Ça va être un autre enjeu important », ajoute-t-il.

Il souhaite également se pencher sur l’idée du prolongement de l’autoroute 30 et sur le projet de construction d’un pont entre Sorel-Tracy et Lanoraie. « Je le dis depuis le début. Ça prend des études et des analyses rigoureuses sur ces projets-là qui vont nous éclairer sur leur faisabilité. »

Le chef Jean-François Lisée se réjouit de sa candidature

Le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée, croit que Sylvain Rochon est un atout majeur au Parti québécois.

« Il [Sylvain Rochon] apporte, au parti, une passion, une connaissance de ses dossiers, une éloquence, un attachement à l’histoire, à la langue et à l’identité régionale. On sent que c’est quelqu’un d’ancré dans un attachement local et régional qui est très culturel », affirme M. Lisée en entrevue.

Sylvain Rochon occupait la responsabilité de leader parlementaire adjoint de l’opposition officielle du 14 octobre 2016 au 2 février 2018. Par la suite, il a été nommé président de la Commission parlementaire de l’administration publique.

« On lui a donné la responsabilité de la Commission de l’administration publique qui est une des seules commissions parlementaires dirigées par l’opposition officielle. Il a le mandat de voir à la qualité de l’ensemble de la commission publique. C’est une responsabilité transversale importante, une charge plus importante que leader adjoint », précise M. Lisée.

Le candidat de la Coalition avenir Québec, Jean-Bernard Émond et la candidate de Québec solidaire, Sophie Pagé-Sabourin, ont aussi annoncé briguer le poste de député dans Richelieu.

image