21 décembre 2016
Sylvain Rochon est fier de s’être battu pour Richelieu en 2016
Par: Deux Rives
Sylvain Rochon entouré de l’équipe avec laquelle il sera appelé à travailler de près, à la suite de sa nomination, par le chef de l’opposition officielle, Jean-François Lisée, comme leader adjoint du parti. | Photo: gracieuseté

Sylvain Rochon entouré de l’équipe avec laquelle il sera appelé à travailler de près, à la suite de sa nomination, par le chef de l’opposition officielle, Jean-François Lisée, comme leader adjoint du parti. | Photo: gracieuseté

Le député Sylvain Rochon est fier du travail accompli en 2016, autant dans Richelieu qu’à Québec comme porte-parole de l’opposition.

Il dit avoir contribué à donner l’impulsion finale à plusieurs projets richelois: l’agrandissement de l’école de Saint-Roch-de-Richelieu, l’ouverture de Recyclo-Environnement, le Parc éolien Pierre-De Saurel, la poursuite de la réfection de l’autoroute 30, les constructions d’une salle communautaire à Saint-Gérard-Majella et de la salle de spectacle de Sorel-Tracy.

Il a multiplié les visites d’entreprises et d’exploitations agricoles, reconnaissant leurs opérateurs comme « les véritables créateurs d’emplois et de richesse locale dont il faut favoriser la pérennité et les projets d’expansion ».

Il estime que malgré la délocalisation d’emplois annoncée par General Electric, une grappe prometteuse d’entreprises locales spécialisées dans les équipements électriques a, devant elle, un avenir prometteur qu’il faut accompagner.

Il se dit confiant de voir le carnet de commande de l’atelier de fabrication d’Alstom Transport grossir à la faveur de projets d’électrification des transports. « Alstom Transport constituerait un partenaire de grande qualité pour la Caisse de Dépôt et son projet de train électrique », a-t-il fait valoir.

M. Rochon s’’est aussi joint au comité de développement économique de la MRC Pierre-De Saurel. « Il faut une vision commune du développement de la MRC dont l’une des composantes essentielle doit certainement être la rétention des jeunes. » Il travaille avec elle à l’élaboration d’un plan stratégique pour lequel des rendez-vous citoyens seront convoqués.

En matière de santé, M. Rochon s’inscrit en faux contre la centralisation et la perte de pouvoir local. Il mène une lutte au démantèlement du laboratoire de l’Hôtel-Dieu de Sorel-Tracy et à la diminution des services et de soins offerts à Sorel-Tracy.

Son bureau a aussi tissé des liens serrés avec les groupes communautaires dont il appuie financièrement l’action essentielle.

Sur la Colline parlementaire

Leader adjoint de l’Opposition officielle, il a livré, avec des collègues, la guerre au projet de loi 70, dont il craint qu’il appauvrisse davantage les jeunes assistés sociaux, et au projet de loi 110, qui laissait entre les mains des municipalités leurs relations de travail avec leurs employés.

M. Rochon a aussi mené une croisade contre la fracturation hydraulique et l’expropriation, prévues au dernier chapitre du projet de loi 106, et ce, même s’il était en faveur du volet portant sur la transition énergétique.

Enfin, il a été l’instigateur d’un mandat d’initiative qui porte sur les conditions de vie des personnes hébergées en CHSLD. Il était de ceux qui ont déposé 20 recommandations saluées de toutes parts.

TC MEDIA

image