28 mai 2019
Le couvent de Saint-Ours est à vendre pour 2,5 M $
Le maire Sylvain Dupuis souhaite que sa valeur patrimoniale soit conservée
Par: Raphaëlle Ritchot

L'extérieur de l'établissement qui est en vente pour 2,5 M $. Photo IG Vitalii Golubiev

La chapelle du couvent. Photo IG Vitalii Golubiev 

La salle de réception. Photo IG Vitalii Golubiev 

En vente depuis quelques semaines au coût de 2,5 M$, le couvent de Saint-Ours fait rêver avec ses grandes pièces et sa riche histoire. Le maire Sylvain Dupuis a souligné l’importance de garder ce bâtiment dans le paysage de la municipalité.

« C’est un patrimoine bâti, il y a tellement de Saint-Oursois et de gens qui habitent encore dans la région qui sont allés à cette école. Historiquement, c’est à conserver », précise-t-il.

Construit en 1897, le couvent de Saint-Ours avait été érigé pour les sœurs de la Présentation de Marie et a été opéré comme institution d’enseignement avec pensionnat jusqu’à la réforme de l’enseignement. Après cette dernière, les sœurs ont habité le couvent jusqu’en 1997.

Depuis 15 ans, c’est Marc Vaillancourt qui est propriétaire de l’établissement qu’il utilise maintenant comme salle à louer pour des rassemblements familiaux ou pour des mariages.

D’ailleurs, quelques films ont été tournés dans le couvent, dont La Passion d’Augustine de Léa Pool et Vinland de Benoît Pilon.

Garder le cachet historique

« Certains entrepreneurs voulaient acheter pour démolir et en faire autre chose, mais l’actuel propriétaire a toujours voulu conserver la bâtisse et il voudrait bien vendre à quelqu’un qui voudrait préserver ce qu’il a commencé », a précisé la courtière immobilière responsable de la vente, Marjorie Jeune.

De son côté, M. Dupuis a souligné qu’il y a déjà des éléments de conservation notés à l’urbanisme de la municipalité.

« C’est certain que le but, ce n’est pas de menotter le prochain acheteur. Il y a moyen de faire quelque chose de vraiment bien avec cet endroit et nous sommes ouverts aux idées. En plus, le propriétaire a déjà ce souci de vendre à quelqu’un qui souhaite conserver le bâtiment, alors on n’a pas de craintes », ajoute le maire de Saint-Ours.

« On ne peut tout de même pas garantir ni empêcher le futur acheteur d’en faire ce qu’il veut une fois qu’il aura acheté », a relativisé la courtière immobilière, Marjorie Jeune.

Le couvent de quatre étages comprend, entre autres, 73 000 pieds carrés de terrain, 15 chambres à coucher, une chapelle et une grande salle de réception, le tout situé aux abords de la rivière Richelieu.

image